vendredi 6 décembre 2013

Massacre d'un Jungle Gardenia avec un Six Blade Knife



Là non, plus, il ne s'agit pas d'un article.

On se massacre gentiment Jungle Gardenia de Mike Oldfield, pas à la SG rouge, mais à la Strato blanche, puis on se laisse aller à de l'impro de style ascenceur sur Six Blade Knife de Dire Straits, là, avec une Strato, mais pas rouge.

mardi 3 décembre 2013

mardi 30 avril 2013

Steve Gleason et Une Histoire Sainte





Ce matin, mauvais poil, ça fait 5 jours qu'il pleut, et 5 jours que je suis en congés, en compagnie d'une rage de dents de 3 jours (qui commence à mi-journée de samedi, comme de bien entendu...), soignée hier, mais qui m' a encore pété les noyaux cette nuit.

Traduction: "Sire, on en a gros" (non, mais, bon, ça vous le savez, faut bosser un peu Kaamelott avant de venir ici).

Pour parfaire à mon humeur de type massacrant (non, ça s'accorde sur le type, pas sur l'humeur - et le type: l'homme, pas le genre; enfin, si, en quelque sorte - je vous rappelle également que l'humeur n'est pas forcément un truc qui coule, mais que ça peut...).

Mais Glissons. Ou plutôt Gleason (je sais, vous l'attendiez toutes, celle-là. Comment? Si, si, mon public est essentiellement féminin.).

Tout commence à la lecture d'un billet FB d'Olivier de Sousa (Ah, mais, vous étiez prévenus, je cite des noms!) qui nous fait part d'une heureuse nouvelle (mais non, il n'est pas enceinte, crétin!): Kelly Joe Phelps reprend ses tournées...après des soucis neurologiques de la main, il semble que le maestro ait réussi à surmonter tout ça pour rebondir de plus belle (si, je trouve qu'il a pris un peu de poids). Ce qui me fait regretter d'autant plus que tous les essais thérapeutiques sur mes propres problèmes d'articulations et de tendons ne rencontrent aucun succès, à part, bien sur, la prise de moins en moins occasionnelle d'anti-inflammatoires et de "painkillers" qui me soulagent et me font planer, c'est le double effet "qui se la coule".

Donc, vous l'aurez compris: phase d'auto-apitoiement, j'ai (presque) une larme qui me coule de l'oeil droit (ou de l'anus, je ne sens plus trop la différence)

Sentir, ressentir, nerfs, système nerveux, maladies, tiens, c'est vrai que Steve Gleason devait annoncer le choix de 3ème tour de Draft des Saints de la Nouvelle Orléans, le week end dernier.

Bon, là, après la phase descriptive, la phase explicative, le 3/4 de mes 4 lecteurs (3, donc, le 4eme, c'est Sobe, mais il sait de quoi je parle, il a tout, les références footballistiques, guitaristiques, familiales, intellectuelles, il est parfait, c'est bien le petit-fils de mon père.) sont déjà en train de serrer nerveusement leur souris, leur index commence à frémir, la flêche est sur le bouton "fermeture de l'onglet", donc je dis "STOOOOOOOP"!!! Attendez au moins l'explication enfin quoi, merde (tiens, c'est le 1er).

Pour ceux qui ne s'en seraient pas encore aperçus, je m'intéresse depuis quelques années au Football Américain, je suis, il faut le dire, assez beaucoup très fan ( barrez celui ou ceux qui vous gênent) du jeu, de la violence inhérente (non, c'est pas ce qu'on respire), de l'ambiance générale, du côté dépaysant et de toutes les histoires ébouriffantes qui émaillent la brève saison de 6 mois, et surtout l'interminable inter-saison de 6 mois.

Sachant que je suis fan des New Orleans Saints (comme Jipes, d'ailleurs) -abrév. NOS (Pourquoi? Mais qu'est-ce-que tu m'emmerdes avec tes pourquoi? Tu veux que je t'en colle une?), j'avais lu avant LE draft (c'est indifféremment masculin ou féminin puisque c'est neutre, mais je ne supporte pas "la" draft, encore un canadianisme à la con...) que Steve Gleason, ancien Safety des Saints devait "lire" le choix de l'équipe devant l'assemblée.

Revenons en arrière, du temps de Katrina, non, Philcake, pas ta maîtresse blonde, l'ouragan de 2005, qui dévasta entre autres, la Nouvelle Orléans et son Superdome, "Home of the Saints"...on passe sur toute la merde qui s'est passée à cette époque (euh, rappelez-moi, mais, tout a vraiment été réparé, aujourd'hui?...mmm), et on retient que l'équipe joue à l'extérieur pendant 1 saison, et, fin 2006, le nouveau Mercedes-Benz Superdome ouvre ses nouvelles portes, pour un match inaugural contre les Atlanta Falcons, le rival de division...Ce jour-là, avec toute l'émotion emmagasinée, le "Rebuild-Rebirth Syndrom", le public chauffé au rouge (plutôt à la bière) voire à blanc (même remarque), et (rugbystiquement) "la gnaque", personne ne pouvait battre les Saints. Par contre, un héros pouvait naître: ce fut le cas du Safety d'équipe spéciale Steve Gleason, 29 ans, qui, en bloquant un punt (dégagement) de l'équipe adverse, permit un touchdown des NOS...


Deux ans plus tard,Steve Gleason "prenait sa retraite" en annonçant qu'il était atteint de la SLA (ang: ALS) ou Maladie de Charcot (ang: Lou Gehrig Disease), terrible maladie qui "vole" vos facultés neurologiques peu à peu jusqu'à vous tuer, mais, soyez rassurés, vous gardez votre conscience jusqu'au bout. Ah bon, ça ne vous rassure pas? Vous n'avez pas tort. Il n'y a aucun traitement, aucun vrai ou faux espoir à avoir.
spot "Heads Up & Find a Cure for ALS

Alors depuis, Steve se bat. Pas pour lui, il est déjà mort. Pour les futurs malades. Ouais, tiens, vous allez dire, encore un sportif plein de thunes (si, ça prend un "h", vérifie) qui se croit obligé de faire du caritatif... Erreur, il n'est pas obligé, pas obligé de montrer sa déchéance progressive que nous qui le suivons constatons de mois en mois, au point qu'il marchait l'année dernière, qu'il parlait un peu en fin d'année, et qu'une machine parle pour lui aujourd'hui. On pourrait en faire une BD, que vous trouveriez chez Jean Michel Asciak, à Nîmes...Steve le fait partout, et consigne son action avec laTeam Gleason , et la franchise des Saints lui a fait une statue à l'entrée du Superdome.



Mais non. On regarde et on se tait, on n'applaudit pas, on ne pleure pas. On pense. Pour une fois. Pas de grandes envolées collectives, de problème mondial, de réchauffement de la planète, non, faites simple, pensez à ce type, à ce qu'il fait, à ce qu'il est.

annonce du 3eme tour de draft samedi27/04/13

Et puis après, pensez ce que vous voudrez, c'est votre privilège.

 

Merci de voter patience, et chapeau à ceux qui ont lu jusqu'au bout. J'ai les noms...
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.