mardi 29 avril 2008

From F to Z

On entend pas souvent parler, de Frankie.

Et pourtant, quel Monsieur!

Pour les ceusses qui ne connaitraient pas Frank Zappa, je ne saurais trop vous conseiller de remédier à cette lacune.

Je n'allais tout de même pas mettre en WLT un des artistes majeurs du Rock et de la musique en général, ben, manquerait plus que ça!

Génial, cabotin, iconoclaste, champion du solo interminable, créateur, ami et collaborateur de Pierre Boulez, auteur d'opus aussi space que "Sheik Yerbouti" ou "Joe's Garage", mes 2 préférés, il restera très certainement comme un des grands musiciens de la fin du siècle.

Des infos, bien sûr, en français, en anglais
l'URL de son site

Et un petite chanson (l'une de mes préférées) (vous avez aussi Dirty Love dans la Playlist de Lastfm)

Bobby Brown


Charcoal blues

Rien à faire que de désagréable.
Je devrais attaquer ma compta perso, on a reçu la p§t41n de feuille bleue, va bien falloir la remplir, mais j'ai la flemme.
En fait, j'ai que de la paperasserie à me taper.
Ou alors réviser les 3 polycopiés de radioprotection.

Définitivement non pour aujourd'hui, disons les choses franco: je pense réussir à avoir la force de glander.

A glander, autant le faire derrière une guitare, ne pas penser qu'on a des tendons, et let's go.

Bon, en mineur, pourquoi pas. Juste mettre de la glace sur les avants bras, les poignets et les mains après...


Quelle dèche. Ça fait Superman, eu, non, super mal.

lundi 28 avril 2008

12barblues, c'est pour toi.

hein? mais non, c'est pas une déclaration, bande de clampins!

j'ai senti l'ami 12barman un peu bluesy, un peu à cause de moi, de ce maudit post que j'ai fait hier soir avec ce gros...tas qui joue, argh, m3rd3, de la guitare, mais, bien en plus.

alors, j'ai décidé d'arranger un peu ça, et je me suis dit "dis le lui avec une chanson".

et là, je pense (sisi, à cette heure ci, j'y arrive): Clint Eastwood

l'assistance est médusée; Bon Dieu, mais quel rapport?


Il faut dire que (sérieusement), c'est quelqu'un que j'admire beaucoup, dont je suis très fan, en tant qu'acteur ou réalisateur, d'hier, d'aujourd'hui et (j'espère) du plus longtemps possible.

Il faut dire aussi que j'aurais aimé faire une version du hit country "Honkytonk Man", tiré du film éponyme (ouga bouga!), où le grand Clint joue le rôle du chanteur country tuberculeux Red Stovall qui...ah, ouais, vous l'avez déjà vu? Chouette, non?

Bon. Bref. Je voulais faire cette chanson, mais, trop tard, quelqu'un avait déjà eu l'idée.

C'est dessous.

Accrochez vous.



Si seulement je pouvais retrouver la version originale chantée par Clint Eastwood, crotte, dire qu'en plus j'ai PAUMÉ LA VHS!! Ya pas, faut que je trouve le DVD.`

La Bienvenue!

J'ai eu hier l'honneur, le plaisir et l'avantage de me faire un nouveau copain qui m'a référencé sur son blog (dont l'image ci-contre est tirée).

Le blog, c'est le grattonaute.
Et c'est pas rien: j'ai voulu aller l'explorer, je me suis perdu, c'est dire.

Nous accueillerons donc François, le BlogMaestro, de la manière habituelle; à toi!



"Euh, bonjour, euh, je m'appelle François, et je suis guitaraholique."

(tous en coeur) "BONJOUR, FRANÇOIS!!!"

"euh, merci. euh, en plus, ben voilà, y'a des jours euh, je me sens, comment dire....gaucher".

là, l'ambiance se dégrade. certains se ruent vers les sorties de secours, on n'est pas à Casa, elles s'ouvrent. d'autres lui jettent des objets, qui une gousse d'ail, qui un crucifix, certains des marteaux, d'autres des faux-cils voire des fossiles, on entend même crier dans le fond "la mort, pour cet homme, qui a passé un pacte avec le diâââââââble..."

Seul Lefty reste serein (après tout, c'est son blog). Puis il se fâche, et lance un appel au calme:
"C'EST PAS BIENTÔT FINI LES C0NN3R13S!!!"

paraphrase: il n'y a pas de touche Ctrl sur l'iBook de Lefty. Lefty a TOUJOURS le contrôle.

Et tous se taisent. Magister dixit.

NdT: les "con" de fins de phrase ont été supprimés à le traduction du toulousain en français. comme me l'a appris le professeur Cabanié, "quand je dis con, tu mets une virgule, et quand je dis putain, con tu mets un point"-oui, notre ami François est toulousain, et il est possible qu'on ait un peu le même accent, puisque j'ai vécu 6 ans dans cette belle ville.

Bon, pour faire court et arrêter la galéjade, bienvenue à toi et merci à ta participation à la vie de ce presque-blog.

Tu pourras revenir, on essaie de rigoler, par ici, tiens t'as qu'à voir le prochain article, ça va te plaire.

Par contre, ton blog, la vache, y va bien me falloir la semaine ppour l'explorer, ça fourmille de trucs alléchants.

dimanche 27 avril 2008

Clonage?

juste pour dire que, chez Candyrat Records, ils exagèrent.

la vidéo ci-dessous est édifiante: le soi-disant Don Ross est tout simplement Andy McKee après une pose d'implants capillaires!

moralité, chez Candyrat, on aime les petits gros aux doigts boudinés (McKee et Ross), et les petites maigres à l'air triste (Kaki King et Brooke Miller).

mais, dans tous les cas, m3rd3, ils savent jouer de la guitare...

vendredi 25 avril 2008

Eh ben quoi, Dr House?

Vous ne pensiez tout de même pas qu'il n'avait aucun rapport avec la guitare, quand même?

Suite à une provoc' gratuite de Sobe sur le sujet, je m'insurge par un surget et permet la résurgence du médical musical.


Comment ça, la preuve?

"Contestez vous le talent d'Hugh à la guitare
Raillant ainsi Lefty sur ses choix très bizarres?
Tremblez donc, pauvres sots, en manque d'avatars,
A deux lignes en-dessous, je vous le fais savoir."


jeudi 24 avril 2008

Le Rat en Sucre

...ou pourquoi se taire, si l'on n'a rien à dire?

juste après mes "Dr House" quotidiens (eh oui, on se délasse comme on peut), Kaki King m'a fait penser à Candyrat Records, allez savoir pourquoi...

on y trouve des trucs marrants ou pas, valables ou pas, interessants ou pas, a vous de voir (tiens, au passage, Eric Johnson est ou a été chez eux).

un que j'aime bien?

bon, mais c'est vraiment pour vous faire suer (Bug Jack Barron)

Andy McKee, oeuf corse.


Rien à voir avec BB

et pourtant, elle s'appelle King. Kakie King.

musicienne inclassable, connue au départ pour ses morceaux de "tapping", elle chante aussi de drôles de choses.


curieux, la musique.

allez, peut-être pas encore WLT...


mercredi 23 avril 2008

Non, je suis toujours là

...mais tout juste.

Allez, pour me faire pardonner, je vous linke une vidéo d'un artiste de bluegrass que j'aime bien, Mr Tony Furtado (le frère de Nelly?).

Costaud au banjo, plus que bon à la guitare (beaucoup de slide), je vous recommande son album " Full Circle ", si vous appréciez le bluegrass.

Vous pouvez trouver d'autres vidéos de lui sur les sites habituels.

A bientôt!

vendredi 18 avril 2008

¡Basta!

photo prise ce jour au fin fond du Gard.
(à gauche, drapeau tibetain, à droite, drapeau languedoc-roussillon)

Le droit de ne pas réfléchir est l'un des premiers de l'homme adulte - Tristan Bernard.


lundi 14 avril 2008

O Tolosa, O mon Pais...

que je vous prierai de prononcer "o toulouso, o moun païs", pasque là-haut, c'est écrit correctement en occitan.

En plus, c'est pas vrai, "mon pais", c'est Béziers, Toulouse c'est l'ennemi héréditaire, vestige de la croisade des Albigeois, menée par les barons du nord (la vache, ca se complexifie).

Ah ouais, tiens, je vous l'avais pas dit? Encore une langue que je cause. Enfin, très mal, je la comprends, bien obligé, chez moi, les papés et mamés parlaient fifty-fifty. Une autre époque.

Tiens ça vous aidera aussi à comprendre pourquoi je chante surtout en anglais (parfois en espagnol): la France a bien assez d'un Francis Cabrel (ma voix, c'est ça, en pire, c'est plus Bernard Laporte).

Ne vous inquiétez pas, aucun complexe là-dedans, juste une vague irritation quend on "moque notre accent", pas vrai Alexandra? (dire qu'elle est d'un village à 3 km de celui où j'ai passé pas mal de temps dans mon enfance! j'aurais pas imaginé qu'il en sortirait Miss Europe, siouplaît).

Blague à part, gros souci physique depuis quelques heures/jours/semaines/mois: ma tendinite de la face interne des 2 coudes se précise méchamment, boulot + Guitare + n'importe quoi qui me fait forcer en serrage, plus une "arthrite traumatique" de l'annulaire et petit doigt droits (donc, du manche, pour moi), qui m'empêche pratiquement de plier correctement ces 2 doigts (bon, là, c'est plus le boulot et les contentions sauvages, p7t4ins de chiens de prairie).


Donc, pour la guitare, c'est caca (et le caca des canards c'est caca), en fait, pareil pour la vie de tous les jours. D'autant que, sans faire le prof, vous savez comme moi que le traitement efficace d'une tendinite est de ne plus faire le mouvement qui la provoque.

Donc, je suis foutu ^^.

Quel intérêt, tout ça, me direz vous?

Aucun, mais c'est MON blog, et, d'abord, je dis ce que je veux.

Elle est où, la poulette?

Tiens, j'ai eu 48 ans Dimanche. Merci d'avance.

vendredi 11 avril 2008

On Ze Rode Eugène

...c'est parti pour un week-end déménagement.

juste que je vous signale que j'ai mis un "Juke Box" sur la droite, ça vous fera fond musical quand vous vous embêtez à lire mes post (il est pas automatique, il faut lui demander gentiment de se mettre à fonctionner).

a bientôt.

mardi 8 avril 2008

Lefty-Chronicles: le blog du guitariste gauche


Puisque nous avons un vainqueur malgré lui, force m'est d'anticiper un peu sur le prochain article.




Eh bien si, Jipes, c'est bien d'anniversaire de mariage qu'il s'agit, je ne vois pas ce qui ne colle pas dans l'histoire, la preuve en images:


C'est donc une histoire qui a commencé il y a trente ans, le 9 Avril 1978, j'avais 17 ans et 361 jours, Myriam 17 ans et 159 jours.
Il a dû se passer un truc, je suppose, car nous nous retrouvons sans surprise toujours ensemble aujourd'hui.
Bien entendu, nous ne sommes mariés que depuis 1983, mais nous ne fêtons pas cette date, c'est l'autre qui est importante.
Après le bac, nous nous avons été séparés par les études (moi interne à Toulouse, je n'avais pas le choix, elle à Montpellier), mais dès que nos cursus l'ont permis, nous nous sommes installés pour une vie à deux en 1980, qui est devenue à trois en 1984, puis à quatre en 1989.
"Exilé dans le Sud-Ouest", comme je le dis parfois, nous sommes revenus dans le Sud-sud en 1993, et nous y sommes depuis lors.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille, l' amour est plus compliqué que ne veulent bien le dire les poëtes, ça ressemble plutôt à ça:

La vida es un espacio entre dos muertes
La muerte es un silencio del amor
El amor es un orgasmo entre dos lágrimas

La lágrima es un lago sin su
canto
El canto es un misterio de la boca

La boca es un abismo antes
del pecho
El pecho es otro abismo entre dos sangres

La sangre es el motor que nutre el acto

El acto es una danza contra el tiempo
Y el tiempo es lo que mide los espacios hasta aquí enumerados.

La selva es el ancestro del desierto

El desierto es un cuerpo ya bebido

Beber no amaga el fuego en la conciencia

La conciencia es un reloj de arena antiguo

Lo antiguo nos modela como a un n
iño
Un niño es el pasado de los cuerpos

El cuerpo es un combate que se pierde

Se pierde sin retorno a lo increíble

Lo increíble será lo que no podemos

Y lo que no podemos será lo que siempre queramos.

La Vida total (Patricio Manns-Eduardo Carrasco)

J'espère que vous comprendrez un peu (beaucoup), si besoin est je vous traduirai ce poëme/chanson magnifique, mais, vous savez ce qu'il en est, un texte traduit perd de sa valeur, et ça devient maximal pour tout ce qui est poësie, lyrics, etc.
Mais, il suffit. Comme vous le voyez, mon titre trouve sa justification. Le "guitariste gauche" trouve toute sa dimension quand il s'agit pour lui d'exprimer des sentiments, des choses personnelles voire intimes, il patauge et se replie comme un escargot dans sa coquille, il essaie de noyer le poisson en parlant d'autre chose...

Ce que j'essaie de dire sans y parvenir, c'est que si nous sommes ensemble après tout ce temps, ce n'est pas pour figurer dans le Guiness, ou par commodité, ni pour ne pas froisser des conventions sociales, qui d'ailleurs, sont devenues inverses avec le temps, les statistiques des divorces l'attestent.

L'amour change avec les années, mais il ne doit pas se changer en affection.
Mais que se passe-t'il "After The Thrill Is Gone" (Eagles)? Eh bien il apparaît autre chose, je ne sais pas, c'est comme de parler d'un volcan qui se transformerait en rivière, qui se transformerait en chêne, qui se transformerait en mistral. Tout change, mais dans quel sens? Imprévisible...

Puisse l'avenir me donner raison, et puisse Chronos me donner le temps de voir ces changements.



Que le chemin soit long, et pour découvrir les mystères qu'on imagine après le col, je serais toujours derrière toi, même si le chemin est étroit et périlleux, comme il le sera de toute façon.





Le Point Commun 6/6

...enfin.
Les 5 derniers objets de notre quête initiatique, qui vous permettront de trouver la solution de ma petite énigme.
Sobe a déduit, après forces coups de pouces, mais il l'a fait "hors antenne", donc, pas de spoiler.
A vos cervelles, la réponse définitive demain 9 Avril, c'est une question de date.

PS: si j'avais su, j'aurais formé un groupe cohérent, avec un Elfe (Sobe? bof les oreilles), un Nain (qui est volontaire? Bleys, peu-être), un Mage (Jipes??), un Barbare (12barbarblues), un Hobbit, un Foxàpoildur, une limace chtonienne, etc..

Le jade.

L'acajou.


Le nickel.






Le velours.





La Perle
On s'arrêtera ici pour cette année. Nous avons donc défini 30 objets, à votre avis, ont-ils vraiment un point commun?
La réponse demain, pour les buses qui n'auraient pas une petite idée...



dimanche 6 avril 2008

Après "Soggy Bottom Boys", Le Secret de "Brokeback Mountain".

Drôle de titre.

Juste inspiré par la petite photo ci-contre, prise lors d'une ballade dominicale à La Roque sur Cèze, petit village très spécial et très protégé du département.
Pittoresque (et fréquenté), par ce beau dimanche d'avril, et situé dans une zone très particulère, un bassin hydrique au comportement si particulier qu'il nous vaut de passer aux infos tous les 2 ans dans la catégorie "catastrophes naturelles"...


On y trouve l'église, le château, etc., le tout en pierre, pas de béton ni de cairons (oui, je sais, c'est comme ça qu'on appelle les agglos, ici), ou alors sous les pierres en cas de rénovations.
A droite, une petite rue en pente raide, qui monte vers le château, propriété privée of course.


La Roque sur Cèze, la pierre sur la cèze, qui est la rivière, bien sûr, se présente comme celà. Très peu de bagnoles, logique, pour circuler, il faut une Smart ou une voiture sans permis...
Une carte postale du Gard, l'archétype du village méditerranéen avec ses cyprès qui sont là, comme le dit la tradition, pour souhaiter la bienvenue (la preuve, les cimetières en sont pleins), ses vignes, ses rocailles, le ciel bleu et le soleil.
Ça sent le printemps. Logique, nous sommes au printemps.



Interessant aussi la paysage aux abords du village, avec "la cascade du Sautadet", entendez du "saltus Hadès", dangereux donc, 23 morts ces 20 dernières années, chutes en traversant le passage, noyades dans les siphons, éclatages de tronche en plongeant dans les marmites dont on ne voit pas le fond...Quelques images qui vous font voir le site. C'est joli, mais il y a plein de gens, héhé. Je préfère les ballades en sauvage (l'été à la montagne, on arrive à ne croiser personne, c'est bien...){d'ailleurs, si ça vous botte, j'ai un max de photos de montagnes, de bouquetins, de renards, de fleurs, de montagnes, de bois, de marmottes, de montagnes,etc.}.



samedi 5 avril 2008

Le Point Commun 5/6

Ça se précise, on arrive à des objets plus "parlants qui, couplés aux déductions de l'ami 12barblues (cf. comments du 4/6) , devraient vous aiguiller.

L'opale.



Le bronze.



Le béryl.


Le satin.



L'argent.








L'argent en 25ème position, ça c'est un indice!



jeudi 3 avril 2008

Le Point Commun 4/6

Non, j'en ai pas fini avec ça...

Le saphir.


La rose.


La turquoise.





La cretonne.




La porcelaine.








Jusqu'où ira-t-il? On se le demande. La question est plutôt jusqu'à quand. Indice.


Nostalgie quand tu nous tiens..

La période étant propice aux souvenirs (indice!), un mot m'est remonté en tête hier soir: "charango".

Tiens donc. Oui, certes, il y a un rapport avec la musique et avec la guitare, le charango étant, mais vous le saviez déjà, une petite guitare latino-américaine plutôt andine, utilisée dans les musiques traditionnelles et plus actuelles de ce continent.
Il était, à l'origine, constitué d'une carapace de tatou, mais aujourd'hui, le bois lui est préféré, pour des raisons acoustiques et animalitaires (néologisme.fr, c'est bien ici, je vous le rappelle). Il comprend 5 cordes doubles accordées du grave à l'aigu (si on peut dire) GCEAE, le E central constitué de 2 cordes séparées par une octave. A noter que le C est plus aigu que le A, et le dernier E à l'unisson du E aigu de la corde centrale.

On en joue en arpèges et en "rasgueado" surtout, relativement peu en cross picking, ou note à note, mais ça se fait. Le son est cristallin et très agréable, vous connaissez sans doute si vous avez déjà entendu de la musique andine.

Mes parents m'ont rapporté il y a de nombreuses années un charango d'origine mexicaine, de qualité...intermédiaire, oscillant entre le nase (impossible de ne pas casser sans arrêt les cordes de E aigu) et le très moyen (bof la justesse, mais ça n'est pas forcément ce que l'on demande à l'instrument).

Du coup, j'avais décidé de vous présenter les petites guitares "alternatives" autres que le banjo, la mandoline (j'ai une Gellas de 1928, faussée et complétement injouable et irréparable, malheureusement), la balalaïka (j'ai aussi, type "instrument pour touriste"), le ukulélé, le papayoulélé, le dobro, etc..

Mais tout ça m'a rapproché de mes premières amours (indice), et je suis allé chercher sur le net des vidéos à vous montrer, de mes musiciens favoris de ce style, soit Quilapayùn et Inti Illimani, 2 groupes chiliens que les 40-50 connaissent sans doute.



En fait, j'ai une très grande expérience de ces musiques et une bonne connaissance de ces "conjuntos" (groupe, en esp.), que j'ai écouté et écoute toujours très régulièrement. Par chance, je comprends l'espagnol, et le sud américain.



Ça vous étonnera, mais je joue aussi du charango, de la quena, des sikus (flûtes de pan), etc. De nos jours, se réclamer de cette musique fait rire (cf. "les Trois Frères", ou tout ce qui est péjorativement associé à cette "musique du monde"). No comment, je serais grossier.


Mon surf m'a permis de découvrir une webTV hispanophone totalement gratuite, proposant des DLD légaux de concerts et autres, et j'y ai trouvé un concert de 2004 "Quila-Inti Juntos: Mùsica por la memoria", un truc exceptionnel qui regroupe les 2 formations "historiques" et des jeunots armés de leurs guitares électriques et de leur fougue lors d'un festival de 3 jours au Chili.


Bref, ce fut l'éclate, et retrouver certaines mélodies et harmonies que je n'avais pas entendues depuis longtemps m'a fait venir les larmes aux yeux (j'ai un coeur d'artichaut).


J'ai eu envie de vous faire partager ça, dont acte, découvrez si vous ne connaissez pas, re-prêtez l'oreille sinon.

NB: par respect pour les artistes, j'ai placé toutes leurs photos à gauche, ça cadre avec le blog.

Si vous voulez plus d'info, on en discute où vous voulez (ici de préférence) et quand vous voulez!

Vous voulez voir mon charango?

Chiche!



Ça, c'était moi filmé avec mon appareil photo, sur un petit accompagnement sur le thème de "Alturas", et surtout, ma 1ère vidéo perso youtube


Quelque chose de plus sérieux?
J'en profite pour vous donner quelques noms de morceaux de charango connus et WLT: Ventolera (ci-dessous), Estudio para Charango, Tatati (Tiple colombien{4 choeurs de 3 cordes} & Charango), El Tinku (accompagnement), Alturas, Campanas a Mauro Nuñez (compositeur connu), plus un morceau dont j'aimerai connaître le nom et l'interprète et que l'on retrouve curieusement comme bande son de plusieurs films américains, dont j'ai perdu les noms,etc.

Ventolera, Inti-Quila 2004




Je mets un comment a posteriori: c'est marrant de voir les charanguistes "rasguéer" (néo.., bon vous connaissez) , Hernàn Gomez (en noir, barbu), Hugo Lagos (en noir, pas barbu), Horacio Duràn ( veste orange), voire votre serviteur (en rouge, sans tête), ALORS QUE LEUR MAIN DROITE (ou gauche pour moi) SEMBLE IMMOBILE, alors qu'en fait, elle gratte (rasguear, en esp.) à toute vitesse. C'est un peu comme les ailes du colibri qui semblent immobiles tellement elles battent vite...sauf que là, c'est bêtement un problème de lag du système Flash...

mardi 1 avril 2008

Le Point Commun 3/6

N'oublions pas le jeu de piste quotidien.
Indice: ça ne vous intéresse pas, moi, si.

Le corail.






La soie.



Le muguet.





Le plomb.




Le cristal.







Alors, on patauge?


Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.