lundi 30 juin 2008

Planté au Carrefour

...ou une autre version de ce tube blues par un groupe inénarrable, je voulais trouver un truc marrant et rapide, pour ce soir...

Je retrouve ce qui veulent sur languedepute(dot)com pour médire, parce que, franchement, ils le valent bien...

Crossroads (ce qu'il en reste), Page et Plant (je ne mets pas le lien vidéo de sécurité, hîîîark!)







inoubliable!
z'avez vu? j'ai réussi à bloguer Led Zep'...

dimanche 29 juin 2008

Les Sentiers De La Perdition

...ou commençons par un aparté.

Le titre est, comme d'habitude, tout à fait fantaisiste et sans rapport avec ce qui suit. Pourquoi? Mystère...

Suite aux émois guitaristiques franciscains, je vous renvoie sur l'article concerné, je me suis dit, tiens, c'est vrai, acoustique, t'en cause rarement, mon précieux (oui, je me parle comme ça), et t'as un peu de mal à évaluer la qualité de son de "la demi-vieille" (1988, je vous rappelle, pour ceux que ça interesse que la vieille, c'est l'Aria de 1983), i.e. la Takamine LH-EN10C.

Et si tu soumettais ça à la côterie de tes amis, choisis, par Montaigne, et La Poësie, ou Boëtie, je ne sais plus très bien?..Surtout qu'Aeux64 t'a demandé des trucs sur tes méthodes d'enregistrement, et, comme t'as la main en ridelle, tu peux pas faire grand chose, alors, hein...

Dont Acte!

La suite: un medley de Wish You Were Here (pour les accords), de Tears In Heaven (pour les arpèges) et de...une vague impro blues (pour le note à note).

Le but, cher public, et de recueillir vos avis et critiques sur LE SON obtenu, ses qualités et défauts, allez y, parlez sans crainte..

Le but du jeu, c'est d'envisager éventuellement le remplacement des capteurs d'origine par des systèmes plus actuels, et d'un rendu peut-être plus "acoustique". Votre avis?

Fiche technique: Takamine sur Korg Pandora Box (sans effet ni modélisation) sur Fastrack sur Digital Performer (et là, juste une reverb "auditorium").

Critiquez!



Rq: le pansement sur la photo, c'est du pipo...par contre j'adore le barré de La médius dressé, à la Clapton...

samedi 28 juin 2008

Terry Evans and friends

...vous ne le connaissez pas? Moi non plus, avant qu'une amie m'en parle, étant donné qu'il avait fait partie de la programmation blues du Festival Blues/Jazz de St Jean du Pin dans le Gard, et non pas de Juan Les Pins comme pourrait sembler vouloir (3 verbes) le faire croire sa maison de prod', dans la fiche...

Pedigree difficile à retrouver, on s'en contentera...il faut donc broder un peu.

Terry Evans débute dans la musique comme "session man" guitare et voix, pour des artistes variés. Il forme un duo avec Bobby King et assurera les backings pour Ry Cooder en 1976: depuis, il fait régulièrement partie des projets du Slider, le dernier en date "My Name Is Buddy".

Voix difficile à cerner, qui peut être baryton comme ténor, il enroule une musique blues mâtinée de gospel et de soul, loin d'être désagréable...Dans son dernier opus "Fire In The Feeling", on retrouve David Lindley, Joe Columbo (non, rien à voir), et de nombreux session men.

N'ayant pas pu vous trouver de vidéo correcte ou de morceaux disponibles, je vous blogue sa vidéo promotionnelle et les extraits disponibles sur la page de la maison de production.

J'en profite pour vous donner le lien sur le programme blues du Fest' de St Jean Du Pin, le Vendredi 25/07/08, c'est ici que ça se passe.


Terry Evans (lien vidéo)



mercredi 25 juin 2008

Un Grand Moment

...que celui de Eric Clapton qui attaque son concert, un jour en 2001.

God, His Guitar and The Audience.

Respect.


Key to the Highway (lien vidéo)



Net.

Hélas pour moi, un "accident du travail" cet après-midi risque de m'éloigner de mes guitares au moins quelques jours, voire plus si affinités. Blessure intra-articulaire de l'auriculaire droit (du manche, pour moi, je vous rappelle). Les antibiotiques sont donc automatiques, plus les antalgiques, car ça fait pas mal mal. J'ai en plus l'avant-bras zébré de griffures multiples...

J'ai envie de dire, assez simplement:
merde

mardi 24 juin 2008

En queue de gondole...

C'est pour s'y retrouver que Billy Gibbons a choisi le nom de ZZ TOP, paraît-il

Superbes 70's, Profitables 80's, Retraite 90's....

Et come back 2008!!

Les barbus sont de retour, je veux parler du groupe texan, bien sûr...

Billy Gibbons, Frank Beard (sic) et Dusty Hill (qui assure avoir un frère prénommé Rocky - authentique) reviennent squatter les scènes mondiales en cette déjà fin de décennie. Après une éclipse de 10 ans, Los Tres Hombres viennent remettre leur blues-rock texan musclé sur les tapis, en rêvant de faire banco : en tout cas pour leur concert de Carcassonne en Juillet, c'est gagné, "sold out"...

Si vous avez regardé les petits bonus du Crossroads 2004, vous aurez entendu Eric Clapton parler de Billy Gibbons en termes plus qu'élogieux, le comparant à un "bibliothécaire du blues", "appuyant sa musique sur des connaissances phénoménales", etonné qu'il était, le Slowhand, qu'à Dallas, Texas, ZZ Top = Kings...(qui était leur premier choix comme nom de groupe, en hommage à BB King). Il est vrai que le guitariste domine le groupe, en est l'âme et le concepteur, et a déterminé plus que probablement les choix musicaux qui ont été faits.

Dans les années 70, ils vont commettre une série d'albums somptueux qui définiront un style, le Tex Mex, le tout basé sur la personnalité et le toucher superbe de Billy Gibbons.
C'est ainsi que Tres Hombres, Rio Grande Mud, Deguëllo, Tejas, viendront "squatter" ma platine pendant des années, du reste, les galettes y sont encore collées...

Les années 80 et les clips vidéos amèneront à un virage certes plus lucratif, mais moins interessant, à mon avis, celui du rock FM. Ce sera l'époque des guitares lapinesques, des filles dans tous les sens dans des clips d'un goût très...texan? Les disques de platine tombent, mais, à partir de 1995, le groupe ne produit plus rien. Gavé? Has been? à vous de voir?...Voyez aussi les guitares insolites de BG, sur Le Grattonaute. Je vous rajoute "Chiquita", la guitare de voyage préférée du Maestro.

Il semble par contre que le phénomène essaie de renaître, et il le vaut bien! Si les 3 compères retournent un peu aux sources et s'appuient sur le jeu extrêmement bluesy de Mr Gibbons, ça pourrait cartonner...En effet, Billy reste pour moi une grande référence du rock et surtout du blues, puisque c'est en fait sa musique de prédilection (cf. son implication dans le Delta Blues Museum), ne faites pas l'erreur d'oublier l'historique sur la wiki. (et mieux si vous pouvez vous la faire en anglais.)


Jesus Left Chicago, 1980 (lien vidéo)





La Grange, with guests (lien vidéo)





Long Live ZZ Top! Un Son, un Look, de la Pilosité...tout pour plaire aux filles ^!^

dimanche 22 juin 2008

Logiciel Libre: mode d'Emploi, chez Sobe

A lire impérativement si vous cherchez à avoir des notions précises sur des bases informatiques nécessaires et pas forcément g33kesques ou incompréhensibles.

Comments à poster chez Sobe, ça lui fera plaisir...

Sobe Session: Le Logiciel Libre expliqué à ma Maman (et à toute personne non portée sur l'informatique...)

la Loi des Séries

...oui, nous sommes Dimanche soir.

Cet hiver, je n'ai pas fait les soldes, alors je me permets de vous en coller 2 pour le prix d'un.

Mes amitiés à GarageBand.

Pour le détail, Strato, ME50, pédale GB, et on voit venir, un peu nawak, freine pas dans les courbes.

Tiens, j'ai 4 pneus à changer, cette semaine, ah, oui, c'est plus le blues, c'est le Mblues, en attendant le Gblues...

Cool



Là, il me semble avoir trouver un "son" qui mérite d'être travaillé un peu (un poil de gras, un poil de reverb, un poil de grave), et il pourrait se rapprocher d'un très bon son que je recherche (type Eric Clapton et micros noiseless, tout à fait au hasard) . On est sur la Strato et ME50 avec compression 25%, reverb et un peu de grain, micro position 5 (neck). NdE: 3 poils au cul, et Lefty se prend pour un ours...

Spot



pfff...

Nîmes by Night...

...ou un 21 Juin comme un autre.

Ouf, les gens ont été coopératifs, ils m'ont permis de sortir du boulot vers 19h30, j'ai le temps de rentrer at home, de me doucher (encore 28°C à cette heure-là), de me changer. Ma poule rentre au bercail, on prend un dîner rapide, on se prépare et direction Nîmes vers 21h30, pour déambuler dans les rues au hasard de la Fête de le Musique 2008.

C'est sûr, à cette heure-là, j'ai loupé plein de choses, mais bon, il en reste à passer, j'ai potassé le programme sur le Midi-Libre du jour, bien détaillé, et c'est parti. Evidemment, j'ai oublié mon appareil photo...

Premier arrêt, Esplanade Charles de Gaulle, près des Arènes, un trio Rock "peinard", plutôt Indie; comme d'hab', mes oreilles sont à l'écoute pendant que mes yeux regardent la ES335 du guitariste, qui place une note à la minute avec un son de synthé, ça va bien avec sa musique, mal avec ma tête, mais, bon dieu, que ce groupe est carré, y'a rien qui dépasse...bon, on est sur la scène FNAC, qui a essayé de se déchirer. Hélas, je ne saurai pas le nom du groupe, dommage pour le post, mais je ne comptais pas acheter leur éventuel CD...

On a loupé sur la même scène Arman Meliès, la grosse affiche de la journée, passé bien plus tôt.

On se dirige tranquilement vers la Maison Carrée, la plus grosse scène de la ville dans un cadre normalement superbe, hélas très perturbé par les travaux qui défigurent la bâtisse depuis...des mois. On tombe sur PASS, rock français qui crache, qui gueule et qui saute. Bel enthousiasme, ça déchire, les mecs sont en plein dedans...fin de concert avec le batteur qui jette (presque) tous ses vêtements dans la foule, ses baguettes, sa batterie (non, j'déconne).

Dirigeons nous vers la Place de La Calade (du caillou, donc), pour assister au set d'un combo (hélas anonyme...) guitare (superbe LesPaul Custom)-basse-drums-sax. Bon problème évident de sono, je gueule un coup, ma foi, ça doit réveiller le Sono-Man, du coup, il monte la guitare et le sax' et baisse la batterie, on y comprend enfin quelque chose. Ça oscille entre le blues-rock et le jazz, le guitariste fait assez plaisir à entendre, mais, instrumentaux purs, un peu lassant.

Place Révo(lution)? C'est trop loin...et puis, la prog' annonce métal suivi de métal et métal pour finir...on renonce, et on va faire un arrêt assez court Place de l'Horloge, pour écouter IN BLOOM, des jeunes déchaînés qu'on avait déjà vu l'an dernier, ça crache épais, ach, nein, c'est pas pour moi. Mais de l'énergie, ils sont branchés sur du triphasé!..

En continuant par la Place Bellecroix, CHAMMY, groupe de hip-hop qui envoie bien dans sa spécialité, ils ont le feu sacré, ils ont le public, yo man, ça le fait.

Ensuite, on erre un peu sur le Boulevard Courbet, presque plus rien, ah, tiens, un combo féminin devant le O'Flaherty, 5 filles d'une vingtaine damnée, funk rock très sympa, l'ambiance fait penser aux "Raining Jane" croisées avec Ana Popovic, mais bon, voix impec', quelques problèmes de tempo pour la guitare, dommage.

En passant près de la Place St Charles, lieu habituel du métal, on trouve...Lo Balèti Tambornesca, création musicale occitane. Rigolo. Rue du Grand Couvent, on danse le Tango.

Bon, on évite les jardins de l'Imperator et Sandra Nkake, trop select pour moi...

Bon, il se fait tard, 23h30, on a marché, et pas qu'un peu, on se dirige vers l'Esplanade, un petit dernier, mais non des moindres: PARIS, groupe français avec Nicolas Ker, de Poni Hoax. On sent bien qu'il existe une qualité intrinsèques des participants, mais je ne supporte pas ce genre de musique...

Et le blues, me direz vous? Juste vu un groupe de "vieux" (hîn, hîn) devant un bar, jouant un blues assez roots, guitares superbes (Telecaster et ES335), pas mal, mais sans plus...Des regrets à avoir? Certes. Next year? Mmmm...

Bon, ben, retour au bercail, finalement, une ballade en ville un soir où il fait enfin beau. Et du monde, beaucoup de monde...

Mais toujours pas de Pete Doherty...

vendredi 20 juin 2008

Faites de la Musique!

Bande de petits veinards!

Profitez en pour moi, et souhaitez moi bonne chance...

...et pas trop de boulot demain, manière de ne pas sortir à 21h00 comme Samedi dernier.

Au moins, je pourrais peut-être aller faire un petit tour en ville.

Snif.

Upside Down

...ou "Sinistre ou Maladroit II".
Aujourd'hui, on creuse un peu la question gauchère. Quitte à me faire surnommer "Lefty Hérodote" (puisque seul Hérodote radote en redites érudites - désolé, j'ai pas pu m'en empêcher), on repart sur la latéralité, mais nous parlerons surtout des guitaristes et du jeu de guitare upside down.

Première partie, en introduction, quelques définitions, ça fait toujours plaisir...

Vous savez déjà ce qu'est un gaucher, c'est quelqu'un qui se sert de sa main gauche là où la plupart des gens utilisent leur main droite.

Archifaux.

C'est en fait beaucoup plus compliqué que ça, tout simplement parce qu'il existe plusieurs types de gauchers. Il y a les vrais, les purs et durs, les Lefties, gauchers du membre supérieur, inférieur, céphalique global (oreille et oeil), et les gauchers partiels (Pelé n'était gaucher que du pied, comme il existe des gens n'ayant une lateralité gauche que pour certains des items précédents.

Bon, je vais essayer de faire court, mais vous comprendrez aisément que le rapport oreille-main va être différent selon les cas. Qui plus est, vous savez probablement que, en raison de la décussation de la plupart des voies nerveuses, c'est l'hemisphère cérébral inverse à celui de votre latéralité qui vous gouverne, donc le gauche, pour vous droitiers.
Cerveau gauche : On le dit analytique, logique, mathématique, séquentiel. Il fonctionne de préférence à partir du détail, il s'en sert pour aller vers la complexité. C'est le siège préférentiel du langage, mais pas exclusivement. (from asymétrie cérébrale).

alors que:

Cerveau droit : On le dit analogique, empirique, intuitif. Il fonctionne plutôt sur la globalité, l'expérience et l'erreur, la déduction. C'est le siège préférentiel du traitement de l'image et de la communication non verbale (idem)

Important, ou pas? A vous de voir...je pense que ça n'est pas innocent, mais peut-être moins grave que semblent le dire les symptômes...

Beaucoup de choses restent quand même relativement mystérieuses sur le sujet, malgré quelques statistiques, mais finalement pas tant que ça. Plus interéssant au niveau des stats', c'est...la disparité des chiffres du nombre de gauchers selon les pays: en cherchant bien, vous trouverez de 0,7% (Birmanie, tu m'étonnes) à 33% (USA), chiffre qui reflète, selon les organismes le "degré de permissivité vis à vis de la gaucherie (sic)"...En moyenne, on considère qu'il y a de 10 à 15% de gauchers "naturels".

Question : 15% de vos guitars heroes sont-ils gauchers?
Réponse : Non.
Question : Pourquoi?
Réponse : je t'en pose, moi...

Curieux. Ou alors, il y a plein de gauchers inhibés qui se cachent et jouent en droitier (Mark Knopfler).

Allez, le vif du sujet:

LES GAUCHERS DU DEUXIÈME TYPE (UPSIDE DOWN)

Un exemple?

Born under a Bad Sign & Mr Albert King (lien vidéo)



un des 3 Kings du blues...

Le gaucher upside down utilise en fait une guitare de droitier qu'il tient comme un gaucher.

Les conséquences? pas trop de problèmes pour se fournir les guitares (attention aux cutaways, quand même, la LesPaul n'est pas le prototype le plus ergonomique), une inversion complète des positions d'accord, avec toutes les grilles d'accord à ré-inventer (elles existent, en fait), et des positions parfois intenables...

En ce qui concerne le jeu de guitare, je trouve que les guitaristes UD ont un son un peu haché, la fluidité n'est pas la même qu'en position "regular", et la vélocité, même si elle est non négligeable, ne peut rivaliser. Les bends se font en tirant vers "le bas" sur les cordes aiguës et le haut sur les cordes graves, logique. Le jeu en fingerpicking à la Elizabeth Cotten me paraît toujours bluffant, mélodie au pouce et basses alternées index/majeur...

En résumé, une résonnance particulière et, il me semble, relativement typique, mais, bon, un guitariste droitier raide arrive au même résultat...

Petit apparté de conclusion: quel type de jeu choisir, quand on est gaucher?
A mon avis, des tests s'imposent, et ils sont simples (plus ou moins selon l'âge).
Exemple personnel, l'éducation nationale avait demandé à mes parents de me faire examiner quand je suis entré en maternelle (si, si, j'étais déjà pathologique...) pour faire un "bilan de lateralité", et les résultats ont été sans appel: je suis un Lefty de Leftyland, pied, oeil, oreille, main, coui.., non, ça pas vraiment. J'ai donc échappé à la "contrainte de droiterie", qui se terminait quand même dans les années 60.

Taper dans un ballon, prendre ce qu'on vous tend, répondre à un appel de l' arrière, viser avec une carabine, prendre un stylo, prendre un instrument de musique (même inconnu), tout ça peut être très révélateur. Par contre, "forcer" quelqu'un à jouer en droitier (ou en gaucher) s'il exprime l'instinct inverse, y'a pas bon...

Pour terminer, une petite liste des guitaristes LH UD? Vous trouverez la totale chez Uncommon Sound, et vous aurez reconnu: Albert King, Jimmy Cliff, Elizabeth Cotten, Dick Dale, Otis Rush. On avait déjà parlé de Doyle Bramhall II, mais pas d'Eddy Clearwater ou de Bill Staines...
La liste est chez John Engel...

Un peu de musique, tout de même...


I Can't Quit You Baby (lien vidéo) - Otis Rush



One more, buddies.

Savannah (lien vidéo) - Bill Staines



That's all folks, long and boring post, ain't it?

mercredi 18 juin 2008

Sinistre ou maladroit?

La gaucherie désigne l'usage préférentiel pour une personne de la main gauche dans les opérations où les autres personnes utilisent la main droite.
(in Wikipédia)


Cette petite phrase sybilline et, à mon humble avis, inexacte ou canadienne, les 2 n'étant pas forcément synonymes, pour introduire l'article de ce jour.

En effet, suite à une intense introspection personnelle (oxymore) et...un post vu chez un gratoolique (Aeux64 pour ne pas le citer), je me suis dit qu'il était temps de revenir aux bases et de focaliser sur l'essence. Non, pas le truc à 1,50€ le litre.

Donc, si vous vous souvenez bien, vous êtes ici:

et il est temps pour moi de vous parler de latéralité, de gaucherie, de sinistre, et d'hémisphères.

Ça fait quoi, d'être guitariste et gaucher, (ou l'inverse)?

Eh ben, la même chose qu'à vous en tant que droitier...
Cela va dépendre essentiellement de la façon dont vous gérez votre latéralité...Comme je le disais sur le blog d'Aeux64, il existe 3 possibilités pour un gaucher d'aborder la guitare: par l'avant, l'arrière ou le côté. Non. En l'utilisant:
- "regular", donc les cordes graves au plus près de lui (Jimi Hendrix).
- "upside down", donc, les cordes aigues près de lui (Doyle Bramhall II).
- en jouant comme un droitier (Mark Knopfler).

J'ai classé les 3 au hasard, non, pas tout à fait, c'est en fait en fonction décroissante du prix de revient.
La première solution vous oblige à acheter des modèles gauchers, la seconde vous permet l'utilisation de modèles standards, avec des ajustements minimes (sillet, etc..), la troisième vous permet d'être normal (hîn).

L'histoire connaît déjà son lot de Lefties, et, grande nouvelle, quelqu'un les a déjà référencés, classés et disséqués: il s'agit de John Engel sur son site titanesque dédié aux guitaristes gauchers.





Vous y trouverez tout ce que vous n'avez jamais rêvé de savoir sur ce sujet qui vous gave déjà, et même plus: John Engel est arrivé a recenser les guitaristes droitiers jouant comme des gauchers...si, il en existe!
Voici le lien direct avec la "classification des espèces" selon John Engel.


Ça implique quoi, d'être guitariste gaucher?

*Tout d'abord, de ne pas pouvoir essayer la guitare qui vous plaît dans votre magasin favori, éventuellement, de souhaiter la commander.

*De s'entendre dire qu'on ne peut pas la commander, parce que le susdit modèle "ne se fait pas en gaucher".

*Miracle! le modèle existe; oui, mais pas dans la couleur souhaitée, le "color chart" est limité.

*D'accepter de payer de 10 à 30% d'agios sur le modèle. Si!

*Au point de vue technique guitaristique? Ben, rien de spécial...

Vous l'aurez compris, ça n'est pas toujours facile ou agréable. Certains magasins parisiens sont "réservés aux gauchers", d'autres (même en province), peuvent avoir un "petit choix" de grattes à l'envers, mais ça ne va jamais bien loin.

Ennuyeux, très ennuyeux...

Un petit florilège, pour finir ce premier article d'une série qui s'étalera dans le temps, en fait, fonction de mon bon vouloir, parce que c'est moi le chef.

*Palme d'or à, Ibañez, Yamaha, Music Man et PRS: le minimum de modèles gauchers dispo, pour des prix toujours plus fastueux.

*Palme d'argent à Fender, un choix pas négligeable (en Fender US, en tout cas), même si les coloris sont limités par rapport aux droitiers (mais pourquoi, bon dieu?) et s'il faut compter environ 10% de supplément (soit 120€ sur mon American Standard Strato).

*Palme de bronze à Gibson, pour qui sont annoncés des agios de 250 à 650€ pour des modèles autour de 3000€ (source: vendeurs internet), alors que mon magasin local m'annonce un prix sans supplément, la gamme n'étant pas négligeable, mais sur des guitares de plus de 2000€.

*les 2 oreilles et la queue pour Martin, chez qui vous pourrez voir pour tous les modèles, cette phrase magnifique:

available left handed without additional cost

Bon. On parle de guitares entre 3 et 10000€...Ceci explique cela?

Stop pour aujourd'hui. Je reviendrai bientôt sur les guitaristes, les guitares et les techniques et sonorités.

Allez, un petit pour la route?

Voodoo Chile, Jimi Hendrix (au cas où)



inévitable...un regular left handed qui joue avec une right handed guitar upside down, vous me suivez?

mardi 17 juin 2008

Apologies

A la lecture de mes récents articles, je m'aperçois que je suis en train de sombrer dans une facilité routinière, un "postage" sans gêne de vidéos intéressantes sur lesquelles je ne trouve rien à dire.
Bon, je suis fatigué, voire épuisé, malgré mon application rigoureuse de la technique de l'Yzokras, le clients ne suivent pas...beaucoup de boulot, de stress, d'heures consécutives mais non supplémentaires (pour les matheux, celle-là...).

Toujours des troubles du sommeil, malgré la fatigue, ça devient lourd, et, vous l'aurez deviné, Lefty a un mental fragile.

Donc, mes excuses pour ces articles pas terribles, pour un humour qui frise l'absentéisme et pour une motivation voisine de celle du dromadaire qui doit faire Paris-Dakar sans escale technique, en solitaire, sans approvisionnement et sans gilet pare-balles.

Une petite musique, un morceau que j'adore, c'est un extrait des "Pêcheurs de Perles" de Georges Bizet, un opéra, donc...mais c'est chanté par David Gilmour (Royal Albert Hall 2002), ce qui me fait aimer l'opéra. par contre, c'est bizarre, ça ne me porte pas à l'optimisme.

Je Crois Entendre Encore (le lien)



mmmmm....ça ira mieux à la répét' de ce soir?

lundi 16 juin 2008

One more car, One more slider

...how to introduce M. Ry Cooder.

Seulement voilà, j'ai une sainte flemme, ce soir, j'ai pas envie d'écrire, juste d'aller tripoter ma Strato et d'aller me pieuter.

Donc, une petite vidéo pour le plaisir des oreilles et des yeux, pour découvrir l'un des tous meilleurs sliders, avec Landreth, Trucks, Lindley, et les autres...


Vigilante Man (le lien)



Tchaô

dimanche 15 juin 2008

Idée de Lecture

Juste avant d'envisager de penser à éventuellement décider de me coucher, je vous présente ma lecture de ce soir, une découverte de l'année.

C'est de la BD (ouais, il me faut des images, sinon, je ne comprends pas tout), c'est du manga (eh ouais!) et c'est tout bonnement génial; ça s'appelle "Quartier Lointain"


A éviter si vous êtes dépressif, la réflexion est très belle mais très triste.
A lire si vous êtes dépressif, la réflexion est très triste mais très belle.

L'auteur s'appelle Jirô Taniguchi, et il a également dessiné "Le Sommet Des Dieux", en 5 tomes, qui semble au moins aussi génial (dixit ma doudou, qui en est au tome 2 et a déjà lu 2 fois "quartier lointain").

Au passage, si l'un de vous a besoin d'un renseignement BD ou littérature SF/Fantasy, vous pouvez toujours me demander, c'est mon rayon. Non, pas de vélo.

Song For François

dans notre série récurrente "Le Blues du Dimanche Soir"...

une impro avec quelques paroles, ne cherchez pas à comprendre, ça n'a pas vraiment d'intérêt.

comme d'hab', on file de grands pains sur la guitare, et on fait nawak, ça soulage.

enfin, si on veut.






Kiss'em All




gasp! (j'ai fait comme on a dit, j'ai commencé par "woke up this morning")
allez, zou! un petit tour à Montpellier raccompagner le fiston.

Saturday Night Shuffle

Too old to Rock'n Roll
Too young to die.


...too tired to spend the night.



Saturday Night Shuffle (lien)



Thank You, Good Night

vendredi 13 juin 2008

After The Light Blue, The Deep Purple

...Juste une petite vidéo, enfin, elle dure tout de même 10 minutes, mais, franchement, essayez de les y consacrer.

Le but, pour moi, c'était de vous montrer Ritchie Blackmore (ça vous dit quelque chose?), mon premier guitar hero, yes sir, mon 2ème disque rock après "Wish You Were Here", ce fut "Machine Head"...

La vidéo de 1972 pourrait être estampillée INA, en noir et blanc et tout. Elle montre Blackmore au sommet de son art, la pente descendante est dans les années qui suivent.

J'ai bien peur qu'aujourd'hui, il ne soit complétement cinoque. J'ai trouvé une vidéo de "bris de guitare", ce qui allait devenir sa spécialité, mais j'ai decidé de la laisser aux archives.

Dire qu'il aurait pu être le plus grand...
Mais voila, comme dirait Baschung, ya un truc qu'a fait masse, et il a déjanté.

Dans ce "Lazy", vous trouverez tout, la Strato "grande crosse", le son, le toucher, le groove, les racines blues, les prémisses de toutes les formes de hard rock et de métal qui suivront, tout, je vous dis.

Je me réserve un post sur le groupe qui joue avec lui (déjà Gillan et sa voix, les Rickenbacker de Glover, les impros bizarres de Lord et Paice qui cognait tant et plus...), et qui était déjà mort ou presque (même s'il existe encore aujourd'hui).

Lazy, 1972 (avec le lien)



ouais, il y avait quelque chose...

jeudi 12 juin 2008

La Fin d'une Énigme

Chers internautes, assidus sudètes, mes amis, Françaises, Français, mondiaux.

La nouvelle vient de tomber sur nos téléscripteurs en même temps que sur le coin de ma tronche: l'Énigme de la Guitare Fantôme semble bien être résolue!

Comment ça, quelle énigme?

Mais celle de la guitare de M. Steve Winwood, bien sûr, vous avez déjà oublié?

Mais cet article et celui-la!!

Pff..c'est à se demander pourquoi on écrit!

J'espère que vous vous joindrez à moi pour remercier M. Nono, de Claptonweb.com
un site de fans de Clapton et de guitare en général que je ne saurais trop vous recommander, tas d'ignares. EUX, au moins, ils répondent à mes questions.

Donc, nono a écrit:

et en ce qui concerne la guitare il s'agit d'une très rare Fender "nylon-string Tele® Custom Thinline"

Spéc: Thinline basswood body Tele. Maple neck w/ Roswewood fretboard. Piezo bridge with preamp, volume and tone controls

interview Winwood/Fender
F: Are you still using your nylon-string Tele® Custom Thinline a lot?
SW: I certainly am! In fact, I’ve tried to get a second one.


F: Those guitars are hard to find these days …

SW: Very difficult to find. I managed to track one down, and it was someone in the next village to where I live, in a very rural area.


fin de citation.

Comme quoi, la première audition qui me susurrait "cordes nylon"...

Enfin, Lefty a le plaisir de déclarer le sujet clos.

Pt1, ça soulage!

Can't Find My Way Home (et le lien)



par exemple

mercredi 11 juin 2008

If I Had A Boat

...j'aurais très certainement le mal de mer.

Néanmoins. J'avais parlé de cette jolie chanson de Lyle Lovett l'autre jour, en affirmant (essayer) de la préparer pour les intermèdes acoustiques d'un set en gestation (je pense qu'on aura besoin d'un don de semence et d'une insémination artificielle, mais, bon...).

Chose faite. J'ai essayé d'enregistrer le truc et de donner de la voix: voici donc "Howlin' Lefty" dans ces oeuvres, nasillard et laborieux, mais on fait ce qu'on peut.

L'arrangement est un mix entre l'original de Lovett et l'interprétation de Tony Furtado, avec la slide au milieu.

Bon, en toute honnêteté, c'est plein de pains, surtout accompagnement et slide, mais on va dire que ça "montre ce que je voudrais faire"...

Allez, mon gars, keep on training.

(NdE: des orages étant prévus sur la région, Lefty a jugé que s'enregistrer aujourd'hui ne pouvait pas rendre les choses pire. nous l'en remercions.)

If I Had A Boat



si j'avais un marteau...

Wednesday (Early in the) Morning Sneaker


A l'attention de Sobe, Grand Maître de L'Ordre de la Pompe, cette photo de mes nouvelles chaussures de musique. Ben quoi, vous avez bien des chaussures de sport?

Eckö, of course. Je vais essayer de joindre son staff pour lui demander d'envisager des décos sur des Stratos. Sans déconner.


Bon, peut-être un peu de musique?
Allright, chaps, je vous présente M. Donald "Buck Dharma" Roeser, guitariste connu dans son quartier pour sa place de lead au sein du Blue Oyster Cult.
Et lui, il faudra que je vous en reparle.

A Redcap (le lien, comme toujours)




oh yeah!

mardi 10 juin 2008

Tuesday Morning Blues

...mais tout juste.

Pas grand chose à dire, sinon que je suis en plein rencart avec ma troisième maîtresse préférée, Insomnie, qui a tendance à s'accrocher un max'.

Problème de debriefing, me direz vous: après une grosse journée fertile en chiasseries de tous ordres, après avoir examiné des cas, prononcé des verdicts et exécuté des sentences, on a parfois un peu de mal à faire nonette le soir.

N'étant pas alcoolique pour une foie (astuce!), et les drogues dures du sommeil me faisant doucement rigoler, je me retrouve à..01.45h devant ma bécane, what else.

Dire que certains ont la chance de trouver l'inspiration dans ces circonstances, moi, ça fait juste que m'énerver, même pas, m'agacer, allez...

Alors que faire?

Penser à la répét' de demain, en espérant que le petit travail fait sur Crossroads pourra être exploité (zut, va falloir que je chante...)

Eh puis, vous rappeler au bon souvenir de Eric Johnson et vous bloguer un morceau sympa qui me relaxe, mais oui, ça marche, comme quoi, il n'y a pas que le blues dans la vie!

Vite, je descends me taper un peu de glace à la vanille, et, avec un peu de bol, j'arriverai à dormir dans une petite heure...

Manhattan (avec le lien en cas de cas)





ah, ce son, mes vieux gars, ce son....

lundi 9 juin 2008

Monday Evening Blues

Une petite sucrerie que je prépare tout seul dans mon coin, pour la jouer en solo (gasp), pendant la future partie acoustique du très éventuel set.

L'autre chantait "si j'avais un marteau", moi, je ferais plutôt "If I Had A Boat"

Cette version originale de M. Lyle Lovett (qui a même un site) est très belle, j'avoue avoir un faible pour la version de Tony Furtado dans le cd "Full Circle".

Ça reste country-folk, arpèges, sucré: c'est tout moi...

Alors je prépare, et reprépare, c'est pas forcément très dur, mais bon, faut donner de la voix et pas coller de pain à l'accompagnement.

Bah, ça devrait le faire...

If I Had a Boat
(et pour la sécurité: le lien)





mimi, non?

dimanche 8 juin 2008

Sunday Evening Blues

Un dimanche soir comme les autres.




I went down at the crossroads, tried to flag a ride,
I went down at the crossroads, tried to flag a ride,
Nobody seemed to know me
Everybody passed me by.

Certains jours, on aimerait jouer de la guitare à coups de latte (non, là, j'ai joué avec les mains, aussi bizarre que ça paraisse).

Si vous voulez écouter du vrai bon blues, avec un artiste que je ne connais pas (NdE:mais bon, on a vu que Lefty avait des connaissances...bizarroïdes) et qui se nomme Sherman Robertson, je vous engage à aller faire un tour sur le blog de jeanmimi, pour voir cet article.

impro sur Crossroads

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.