mardi 28 juillet 2009

Joe Bonamassa DVD Royal Albert Hall


une brève de comptoir: l'annonce a été faite, la sortie du double DVD de JB au RAH sera pour les 28 & 29 septembre prochain.

en attendant, le trailer:

mardi 21 juillet 2009

Il y a une vie après le Net...


...ou Assemblée Quasi-Générale des Grattoliques Anonymes.

Ce qu'il y a de bien avec les réseaux sociaux, ce n'est pas tant que l'on puisse faire grand chose pour l'amélioration des conditions de vie de nos contemporains, mais, à tout le moins, de permettre la circulation de l'information.

LA phrase à peu près correcte de l'article étant rédigée, on peut se lâcher.

Donc, pour être clair, j'avais balancé sur FacedeBouc l'annonce de ma venue imminente à Paris (et sa banlieue) pour cause de soutien logistique à un étudiant en détresse. Du coup, les pas trop fainéants pas en vacances et vivant dans la capitale et moi nous étions dit: "tiens, et si on organisait une IRL (cf. l'article précédent pour la définition, faudrait vous mettre à suivre un poil, quand même...).

Surprise, l'invitation balancée en loucédé aux sudistes rencontre un écho plus que positif chez notre Patwon vénéré (alias François Le Grattonaute), qui me dit, texto, je cite, verbatim: "Lefty, je vais pas te laisser partir tout seul chez les fous" (les natifs apprécieront).

Du coup, 15/07, 3 heures et des broques de TGV, et hop! Igny nous voilà. Dans cette riante cité pleine de mystère et de caténaires, je prends mon cellulaire (j'aime bien ce mot-là) et j'appelle le ci-devant "Pentaminor".

Après (si j'ai bien compris) calage d'une poussette, et plein de gouzi gouzi à sa fillotte, ce dernier me répond, hilare: "je ne pensais pas que tu avais un accent aussi prononcé". Et paf, un fion dans les dents. Bon, à décharge, J'AI un accent du sud très prononcé.

Le Rendez-Vous que nous avions prévu dans 10 jours Place des Grands Hommes (what else?) est bien confirmé. Les présents: Pentaminor, Sarssipius et Lefty. Et Patwon, ça, les autres ne le savent pas encore...celui-ci me téléphone, "je suis en voiture, j'arrive, je passe te prendre dans ton trou à ton hôtel et on fonce"...ce qui ne l'empêchera pas de me quicher la tête 2 heures plus tard: "ah ouais, mais je croyais que t'avais des béquilles et tout, sinon, je serais pas venu". Et vlan, dans la tronche. (NduStaffMédical: outre des problèmes de cervicales, Lefty souffrait d'une petite fracture du gros orteil gauche - NdeLefty: il en souffre toujours, gros c..).

30 minutes de bagnole et nous voilà rendus, le Panthéon est là, les Grattoliques parisiens aussi, un petit moment d'émotion, je suis un grand timide, les présentations, et puis la soirée commence doucettement, il est 21 heures, la météo est avec nous, c'est une superbe soirée...

Chacun y étant allé de sa vanne, je me demande laquelle me prépare l'ami Sémi Sarssipius...devinez quoi: il a essayé de me chouraver ma bière! Carrément!




Blague à part, que dire de cet évènement? Que François nous a ENFIN remis nos Fiches de Paye, bon, de 0,00€ mais c'est l'intention qui compte...Que j'ai trouvé des gens qui dans la vie sont comme sur le net? Ben si, ça existe, c'est même plutôt logique...Qu'on s'est vraiment fendu la pêche pendant des heures en discutant de tout et de rien mais surtout de rien?..Que je n'aurais manqué ça pour rien au monde?...Évidences!


Deux heures plus tard, nous partons en quête d'un restau qui veut bien nous servir: ce sera un japonais, François s'adresse au serveur en allemand, ce qui nous fait bien marrer, Patwon, reviens maison, ne va plus en Teutonie, ça te perturbe....

J'ai donc l'honneur de vous présenter la crême (euh...) de la Grattosphère, en plusieurs épisodes, parce qu'on a été trop malins pour se faire prendre tous les 4 par le serveur. En photo, je veux dire...

Je vous livre par la suite quelques pictogrammes de mon périple des 3 jours suivants, en ballade pendant que le fiston passait ses exams. Samedi soir, "Swords To Plowshares", en langue non-Magic "Retour au Pays"...et retour au boulot.








Mais quel bon moment....


samedi 4 juillet 2009

Lyon By Night


Ça aurait pu être le titre d'un morceau et, de fait, ça pourrait bien le devenir si j'arrive à concrétiser mon idée...


Jeudi 2 juillet vers 14h, arrivée à Lyon-Part Dieu avec mon fiston Vincent, qui vient passer un "entretien" en vue de rentrer dans une école susceptible de lui fournir les qualifications pour exercer une activité lui permettant éventuellement de gagner sa vie.

Moment assez important et toujours un peu stressant, surtout pour le rejeton (quelle horrible expression!) et pour le géniteur (c'est pas plus joli).

Lefty est d'autant plus stressé/excité (NdR: ça y esy il reparle de lui à la troisième personne...) que Rendez-Vous a été pris avec mon e-pote Yves pour une IRL* entre 2 membres de la grattosphère.

Coup de téléphone en fin d'après-midi, présentations d'usage, et ledit Yves nous récupère à 19h pour une visite guidée de Lyon, "une petite binouze" et un petit repas dans un petit resto d'un petit coin de cette grande ville.

Voilà, je pourrais m'arrêter là, et vous laisser sur votre faim, hein? Non, soyons sérieux...

Comme pour l'aventure toulousaine avec François, j'ai découvert à Lyon un homme comme je les aime: droit, carré, entier, humain, un garçon qui s'est coupé en 4 pour nous présenter sa ville ou presque, puisqu'il est plutôt stéphanois, en fait, avec qui on a discuté de tout, de musique et de guitare, bien sûr, mais aussi du réel et de ses problèmes, manière de passer quelques heures à refaire ce foutu monde avec des mots...

Il aura été surpris par le fait que Vincent et moi avons dû répéter assez systématiquement nos commandes, l'accent nîmois (enfin, le mélange Béziers-Toulouse-Montauban-Nîmes) passant assez mal chez les Gones, chose que j'avais déjà remarquée dans la région grenobloise. Le fiston stressé un poil passe une bonne soirée...dont il parlera le lendemain pendant l'entretien, expliquant gentiment au prof', au psy et à l'ingénieur que son paternel qui ne connaissait Lyon que par quelques visites à Gerland pour des matches de Rugby a découvert une très jolie ville avec un centre très sympa, entre Rhône et Saone...il finira par discuter rugby avec le jury, Béziers, les frères Spanghero (horreur, des Narbonnais!), assez cocasse...

Pour finir la soirée, l'ami Yves nous amène à Notre Dame de Fourvières by night, vision féerique de l'agglo Lyonnaise et de ses lumières. Yves connait tous les édifices, les cathédrales, les places et les lieux à découvrir de la-haut...j'ai un peu honte, s'il vient, non, quand il viendra à Nîmes, je ne serai pas fichu de lui expliquer la moitié des trucs qu'il verra, alors qu'il y en a 100 fois moins...

Excellente soirée, donc, et soirée bonus (ou presque), puisqu'au détour d'une rue des vieux quartiers, Ô surprise, nous croisons Alexandre Astier, mais ça va trop vite, même pas le temps de réagir, de dire un truc, de toute façon, il n'aime peut-être pas être abordé, tout ça...enfin, Alexandre, si tu viens sur ce blog, ce dont je suis persuadé, merci pour Kaamelott (et putain merde, elle arrive ou quoi la nouvelle saison bordel!)...

On se quitte vers 23h30, Yves démarre à 5h30 le lendemain, et nous à 6h, mais je suis content, j'ai passé un moment dense et riche, comme je n'en vis pas forcément tous le jours, et ça, c'est à Yves que je le dois, donc encore merci à toi, j'espère que tu as vécu quelque chose de similaire, et je te le re-répète: à Nîmes (ou Nagesville), quand tu veux!

Allez, pour toi, un truc que je pense que tu apprécieras et qu'on n'a curieusement pas l'habitude de voir sur ce blog.

(*IRL= In Real Life, découverte pour Yves!
** (ne cherchez pas, j'ai pas mis de ** dans le texte): j'avais pris mon appareil photo pour la circonstance, je l'ai bien évidemment oublié à l'hôtel. Les photos ne sont donc bien sûr pas de moi...)

Comme Un Étranger

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.