mardi 29 septembre 2009

Blue Morgan



Au hasard d'un essai, dimanche dernier, je me suis retrouvé en train d'enregistrer ma guitare acoustique directement à travers le micro intégré du MacBook, via GarageBand.


Peu orthodoxe, me direz-vous, et pas forcément de la plus grande qualité qui soit, c'est ce que je me suis dit, mais ça m'a évité de sortir l'interface Fastrack M-Audio, la PandoraBox, les câbles et tout le St Frusquin.

Donc, je m'ai me suis dit: "et pourquoi pas, de temps en temps, si ça te simplifie la vie?" (en fait, je me parle, assez souvent, et, chose curieuse peut-être, je me tutoie).

Ayant visionné pour la nième fois "Million Dollar Baby" l'autre soir, je m'ai me suis (pardon, c'est l'atavisme) dit "tiens, Blue Morgan", faudrait essayer de le faire, ou du moins, un truc un peu ressemblant..."

Dont acte. Ça ne prétend pas du tout être l'original, c'est dans la tonalité et ça reprend le canevas, même si en fait le morceau est un peu "déstructuré" à la base.

Ça craque, ça crisse et ça prend un peu les bruits extérieurs, normal, mais c'est supportable (pour moi...). A utiliser quand on veut faire simple, capturer une idée sur l'instant, tout ça, des évidences, quoi!

Takamine LH EN10C 1988 - GarageBand via Microphone integré MacBook - piste gauche chorus léger + reverb + equ. - pistre droite phaser très léger + écho une lichette + equ.

sur le thème de Blue Morgan (C. Eastwood)

tilidom.com

dimanche 27 septembre 2009

Le Blues du Dimanche Soir 8


...j'ai mis 8, pour faire un chiffre rond. J'avais pensé à √π, mais c'est un peu chiant.



Donc, qu'avons nous là? Eh bien, dans le cadre d'une collaboration intergalactique interplanétaire internationale intercommunale, mon co-rédacteur Sobe s'étant très récemment équipé d'un micro, nous avons décidé de collaborer sur des morceaux de blues/blues-rock, comme ils viendront (composition n°2 à venir, plus reprises éventuelles).

Première étape, le réglage: Sobe travaillant dans le monde "Fenêtres", il utilisera Audacity, et donc, il faut bien qu'il apprenne à se dépatouiller avec.

Un premier jet d'enregistrement qu'il a fait, et sur lequel je n'ai pas pu m'empêcher de broder, ça nous donne une base de réflexion...

Sobe: Hohner Marine Band en C

Lefty: Takamine LH EN10C

mercredi 23 septembre 2009

Brouillon part II



Bon, il faut profiter du temps tant qu'il est là.

On avance dans dans la construction du morceau en cours, dit "brouillon", voire "brouillon2", mais qui pourrait finir en "The Unkind Woman" pas original et peut être déjà pris, mais on verra (oui, c'est des Unkinds, sans le The)

Lyrics finis dans la matinée, conseil et corrections de l'ami Pentaminor, lecture des comments et prise en compte des remarques, on tente une 2ème mouture.

L'ami Jipes ayant trouvé à juste raison le premier rythme un peu mou, on passe de 76 à 85 bpm. Dela même façon, il pensait à une voix plus grave, et mes calculs m'avaient permis de conclure qu'un passage en G arrangerait les choses...j'ai obtenu l'effet inverse!

Bon, tant pis, "ça nous donne une base de réflexion" (Karadoc in Kaamelott)...

Toujours selon Karadoc "on travaille dans la matière et on affine": arrivée d'une piste de basse (minimaliste) et d'une vague nappe à l'orgue, pour voir si ça amène quelque chose, et essai d'un meilleur mixage, parce que "quand même, hé, faut qu'sa pète un peu" (Léodagand in Kaamelott).
Évidement, l'effet aurait été meilleur si j'avais chanté "how can a woman be so unkind" et pas "how can a man be so unkind"...c'était en tout cas mon intention. Lapsus révélateur, qui sait?..

A vos plumes acérées!

Brouillon2

mardi 22 septembre 2009

Brouillon de morceau


Bon, vous le savez tous plus ou moins: je me retrouve en solo, ayant décidé d'abandonner la "formation musicale" que nous tentions de mettre en place depuis...oula, plus longtemps que ça.

Cela relié à toute une problématique personnelle, professionnelle, affective et, pour faire court, générale, l'ambiance est merdique au beau fixe.

C'est l'heure d'essayer sérieusement de concrétiser de vagues idées de compositions, dans une mer de décrépitude (vague et mer, j'ai essayé de faire une figure de style, là, celui qui en connait le nom gagne toute mon estime).

Voilà la première d'une (j'espère) longue série, sous forme de brouillon: les lyrics sont pas composés (1 couplet, faut voir le reste), la tonalité reste à définir (à mon avis, c'est en E, mais faudrait passer en G, pour la voix), la structure, je l'ai à peu près en tête, bref, c'est un canevas sur lequel il me faut broder.

Je vous en propose une première mouture afin que vous la critiquiez, la commentiez, la descendiez ou l'encensciez (dur, ce dernier), enfin, tout ce que vous voulez, à condition que ça se termine par iez.

Rapidement, j'aurais tendance à dire
  • beaucoup de pistes, mais c'est un peu l'esprit
  • tonalité trop basse, ma voix ne donne pas assez, déjà que c'est pas un miracle..
  • le réglage de la guitare solo est à revoir, j'ai fait un peu n'importe quoi, et le solo est long, mais il ne doit pas l'être dans le morceau définitif.
  • j'aime bien le slide en slowattack par derrière, mais il faut baisser le niveau (sonore...)
  • concrétiser les lyrics, mais le thème est trouvé, et les idées assez nombreuses, pour une fois...
  • le pattern du refrain (à la "Hey Joe" CGDA) ne me satisfait pas.
  • ah oui! non, je n'ai pas oublié la basse, mais on ne l'entend pas, faut que je sorte le clavier MIDI, là j'ai eu la flemme. oui, je dois aussi faire une piste clavier...
  • appliquer le "style Caradoc": il faut a-ffi-ner!


Brouillon

EDIT de POST: après les premiers commentaires, j'ai fait un remix, supprimé la piste de (fausse) basse et tripatouillé le volume de la piste slide.


dimanche 20 septembre 2009

Simply Blues

by Sobe

Petit coup de pub pour un très bon coffret de Blues que je viens de me payer : Simply Blues, édité par Union Square Music.


Habituellement, je suis toujours mitigé face aux compilations, quelque soit le genre. D'un côté, c'est une bonne occasion de découvrir des musiciens ou des titres sympas, mais bien souvent, elles sont un peu mal foutues dans les choix de tracks, d'artistes ou dans l'ordre des morceaux.

Là, justement, c'est très bien organisé : chacun des 4 CD (15 titres chacun) possède un thème précis à savoir "Blues Legends", "Blues Divas", "Birth of Blues" et "Blues 'n' Boogie". Le choix des artistes et des morceaux est de plus franchement correct. Petite cerise sur le gâteau, dans les livrets, on peut trouver un court commentaire sur chaque morceau. Cool. Enfin, détail qui a son importance, ce coffret coûte 10€ tout rond à la Fnac (ce qui est correct, pour une fois). (Et pis y a un Hohner Blues Harp dessus, donc c'est forcément bien !)

La liste complète des morceaux et des commentaires associés est disponible sur le site de Union Square Music.

Blues Legends

Sur ce CD, comme le titre l'indique, que du lourd, et (quasiment) que de la "grande époque" : B.B. King, Muddy Waters, John Lee Hooker, Lightnin' Hopkins, Elmore James, J.B. Lenoir, etc... pour des titres phares comme Dust My Broom, Hoochie Coochie Man, Boogie Chillen, Reconsider Baby ou Stormy Monday Blues.
Seule l'apparition de Sonny Boy Williamson I (John Lee quoi... pas Rice Miller) parait un peu impromptue ici de par sa faible notoriété auprès du grand public (même si Good Morning Little Schoolgirl est bel et bien un classique).
Petit reproche quand même : John Lee Hooker et Muddy Waters apparaissent deux fois chacun : pour 15 titres, ils auraient pu céder la place à d'autres légendes (Big Walter Horton, Buddy Guy, Sonny Terry & Brownie McGhee, qui sais-je ?).

Blues Divas

Alors là, attention terrain glissant... celui des Blueswomen.
Alors que les choses soient claires, je n'ai rien contre les fifilles qui balancent leur désarroi à la face du monde. Non. Cependant, je trouve que souvent, on appelle Blues des choses qui ressemblent davantage (à ma pauvre oreille) à du Jazz New Orleans (hormis pour Memphis Minnie et Big Mama Thornton qui ne laissent planner aucun doute sur leur style). Donc de la musique à la Billie Holiday (absente de la compilation par ailleurs...), ce que j'aime bien, ça tombe bien.
Donc là, c'est le domaine des Smith : Bessie, Mamie, Trixie et Clara.
Je retiendrai les performances de Memphis Minnie (Me and My Chauffeur Blues), Ma Rainey (C.C. Rider), Bessie Smith (Nobody Knows You When You're Down And Out) et Big Mama Thornton (Hound Dog - avec une voix à faire pâlir pas mal de bluesmen...).

Birth Of The Blues

Les précurseurs, les premiers, les pionniers, les références.
L'univers des Johnson : Robert, Tommy (qu'on croise dans O'Brother...), Lonnie (suis-je le seul à penser que c'est l'un des meilleurs guitaristes de cette époque ?) et Blind Willie (c'est d'ailleurs un peu chaud dans les commentaires où ils désignent les artistes uniquement par leur nom de famille...). Mais aussi Charley Patton, Skip James, Mississippi John Hurt, Big Bill Broonzy, Leadbelly... Que du bon.
Et les titres sont bien choisis : Hellhound On My Trail, I'm So Glad, Milk Cow Blues, Midnight Special, Dark Was The Night...
Bon, je regrette bien sûr l'absence de certains (Blind Boy Fuller, Joe Callicott, Arthur "Big Boy" Crudup, Sonny Terry...) mais il n'y a que 15 titres, et chacun mérite sa place.

Blues 'n' Boogie

J'avoue très mal connaître cette famille du Blues, mais il faut reconnaitre que c'est sympathique et festif. Du pur R&B d'entre 1949 et 1955 (bizarement, j'ai toujours l'impression que ce style a plus vieilli que les blues plus anciens).
Que des inconnus pour moi donc, à part Big Joe Turner et Johnny Otis... Mais à découvrir.


En conclusion, une très bonne compilation pour (re-)découvrir le Blues original.
A noter que la série Simply propose aussi des compils dans de nombreux autres genres : Jazz, Country, Swing, Acoustic, Gregorian... (cf la liste).

jeudi 10 septembre 2009

Et Re-Vidéo derrière...

Assez peu convaincu par l'audio des APN, je refais un test vidéo avec l'Aria, tiens, ça sortira mémé de son placard, et pis, ça sonnera "Gibson"...

Du coup, j'ai pas mis d'accompagnement, manière de juger du son brut TS400+Marshall...Miss Aria se retrouvera certainement "promue" guitare de slide dès que j'aurai une remplaçante éventuelle...

L'idéal, ce serait d'enregistrer le son sur Garage Band, par exemple, et de le coller à la vidéo à la place de la bande son originale...

J'ai pas la moindre idée de comment faire, mais je suis sûr que quelqu'un va me donner des indications...

ET ON SE MAGNE, TAS DE FEIGNASSES!!!

mardi 8 septembre 2009

Video Lefty


Bon, il faut vivre avec son temps.

En plus, Leftynette a reçu un cadeau sympa, un appareil photo numérique (APN) qui fait de la vidéo en HD. Bon, à la base, on s'en fout, mais, finalement, c'est moi qui vais en profiter pour "me mettre à la vidéo".

Du coup, bénéficiant, ENFIN, d'un peu de temps, je me "remets à la guitare" que j'ai délaissée depuis 2 mois environ, cause pas de temps et blessure du tendon de l'annulaire droit (de ce côté-là, pas mieux, j'ai fait reclaquer la cicatrisation Vendredi, pendant le déménagement part II...)

Donc j'ai calé mon appareil sur son pied, j'ai choisi un backtrack (j'appelle ça une pédale) country, et vogue.

C'est raide, emprunté et premier jet, mais c'est une remise en train.

Hardi, petit, haut les coeurs!!!

(pour les Facebookiens, un bonus: un deuxième enregistrement, celui d'un riff qui constitue la base d'une future probable composition)

Reprise en Main

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.