mardi 20 novembre 2007

Le Matos part three


Pas toute neuve non plus, la TAKAMINE EN10C de 1988!...
Le Temps l'a plutôt épargnée, mais pas les gnons, la caisse est pleine de "bugnes" (c'était le temps où je n'étais pas soigneux...). Le son est bon, voire excellent, la puissance assez moyenne en acoustique, et le système d'amplification a été amélioré sur les modèles actuels équivalents. Elle permet une grosse polyvalence de jeu et se trouve à l'aise en rythmique, en fingerpicking, en blues acoustique, en rock, bref!...c'est une perle. Comme pour mes autres guitares, j'utilise de faibles tirants de cordes, puisque, là aussi, j'utilise beaucoup les bends(si, si!), ce qui peut devenir sportif sur des acoustiques, car un tirant faible ici correspond à un tirant moyen pour des électriques, alors si l'on veut faire des bends d'un ton, les doigts ont tendance à saigner assez vite...
Sa finition "naturelle" est toujours d'actualité chez Takamine (au passage, il s'agit d'une "vieille" Takamine, donc made in Japan, ce qui n'est plus toujours vrai aujourd'hui, et explique que l'on ait de grosses variations de prix et de qualité selon les modèles)

Aucun commentaire:

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.