dimanche 13 juillet 2008

Emmylou, Once Again...


Eh oui, les gens, vous connaissez déjà (ou peut-être pas) l'admiration que je porte à Emmylou Harris, pour moi et définitivement la meilleure chanteuse de country ( et beaucoup plus que ça).


Pour les très rares d'entre vous qui l'ignoreraient, Emmylou Harris a sorti une nouvelle galette mi-juin 2008. La 25ème, ou peut s'en faut...

A 61 ans, la star nous balance un "All I Intended To Be" qui fait pleurer...Dans tous les sens du terme.

D'abord, parce qu'il s'agit d'un magnifique album, parfaitement réalisé et produit par son nouveau (et ex) producteur Brian Ahern (ex-mari aussi.), peuplé de guests discrets et efficaces, meublé par des session men dont le professionnalisme frise la perfection.

Qui fait pleurer ensuite parce qu'il est triste. Très triste. De quoi parle-t-il? D'amours perdues, de temps gâché, de fautes non réparées, de vies merdiques, ce genre de choses, vous voyez...
Emmylou a toujours été considérée comme une chanteuse de country grave et "sérieuse", mais là, elle atteint des sommets...ça se rapprocherait de l'esprit du blues,non?

Troisième raison, qui m'est personnelle et qui constitue le seul reproche que je ferai à l'album: sa linéarité vocale et rythmique. Emmylou avance dans l'âge et, même si la voix reste magnifique, les montées sont moins faciles, alors on utilise les soupirs et les demi-teintes, on reste dans la même tonalité, etc. C'est parfaitement réalisé, et ça colle à l'ambiance.

40 ans de carrière et plus de 25 albums, celui-ci ne sera pas le moindre. Emmy a déjà raflé une douzaine d'awards dans différents catégories, "All I Intended To Be" is "Bound for Glory", comme l'aurait dit Woody Guthrie. Les critiques sont plus qu'élogieuses (et pas que Télérama)...

All I Intended To Be

1. Shores of White Sand (Jack Wesley Routh)
2. Hold On (Jude Johnstone)
3. Moon Song (Patty Griffin)
4. Broken Man’s Lament (Mark Germino)
5. Gold (Emmylou Harris)
6. How She Could Sing the Wildwood Flower (Emmylou Harris, Kate and Anna McGarrigle)
7. All That You Have is Your Soul (Tracy Chapman)
8. Take That Ride (Emmylou Harris)
9. Old Five and Dimers Like Me (Billy Joe Shaver)
10. Kern River (Merle Haggard)
11. Not Enough (Emmylou Harris)
12. Sailing Round the Room (Emmylou Harris, Kate and Anna McGarrigle)
13. Beyond the Great Divide (J.C. Crowley and Jack Wesley Routh)

Editorial Reviews
Product Description
On her second Nonesuch disc, Emmylou Harris assembles an extraordinary cast of veteran musicians and fellow singers, all of them longtime friends, for a set that indeed showcases this Nashville icon, and 2008 CMA Hall of Fame inductee, as all she has intended to be - a singularly expressive vocalist, a brilliant interpreter of other people's songs, a graceful and confident songwriter. In particular, the album displays Harris's ability to bring new life to songs that may have been overlooked, forgotten or lost along the way. Some of the most affecting material here may be the least well-known - though not for long: John Wesley Routh's celtic/country "Shores Of White Sands" and trucker-poet Mark Germino's heartrending story-song, "Broken Man's Lament." Harris has chosen these songs with conceptual care. Like much of the gently uplifting All I Intended To Be, the stories may be bittersweet, the characters may be downtrodden, but somehow a sense of redemption always vanquishes regret. The shared history of all the artists involved deepens the feeling of hard-won wisdom that informs All I Intended To Be. Producer Brian Ahern was behind the boards for such early Harris classics as Elite Hotel, Pieces of the Sky and Blue Kentucky Girl. The players and guest stars are not only a veritable who's-who from the worlds of country, bluegrass and folk, but they have each intersected with Harris throughout her four-decade career as a recording artist. They include Dolly Parton, singers Pam Rose and Maryann Kennedy, dobro player (and longtime Seldom Scene member) Mike Auldredge, keyboardists Glenn D. Hardin (of Harris's Hot Band and Elvis Presley's legendary TCB combo) and Bill Payne (of Little Feat). Two songs - the June Carter tribute, "How She Could Sing The Wildwood Flower" and the breathtakingly beautiful "Sailing Round the Room" - were co-written by and performed with Kate and Anna McGarrigle. Singer-songwriter Karen Brooks, whose own eighties-era version of "Shores of White Sands" was the inspiration and thematic jumping-off point for this entire album, contributes backing vocals throughout; Randy Sharp, Brooks' singing partner, did the vocal arranging. (Harris won a 2005 Best Country Vocal Performance Grammy for her rendition of Sharp's "The Connection.") Harris's own songs, like the heartache ballad "Gold" and the elegiac "Not Enough," blend seamlessly with work by Patty Griffin ("Moon Song"), Merle Haggard ("Kern River") and Billy Joe Shaver ("Old Five and Dimers," from which the album title is taken). Harris revives what is arguably Tracy Chapman's most eloquent song, "Fast Car" notwithstanding - "All That You Have Is Your Soul," a cautionary tale with a simple but profound prayer of a chorus. Displaying the maturity, elegance and ease that distinguished All The Road Running, her best-selling 2006 collaboration with Mark Knopfler. Harris has created a riveting emotional and spiritual journey. All That I Intended To Be is everything a listener and fan could hope for.


Misère, dire que la grande Dame est en tournée, mais elle l'amènera au plus près à Bruxelles le 25 Septembre prochain. Il reste des places, mais c'est loin, et je ne sais pas si je serai disponible.
Y a des questions que je me pose...


How She Could Sing The Wildwood Flowers (et le lien de sécu)


16 commentaires:

Olivier a dit…

Moi Emmylou, je connais de nom depuis des années maintenant. Ecoutant George Lang sur RTL, c'est normal. Mais, je connais surtout de nom pour être honnête ainsi que quelques bribes de chansons. J'en ai surtout entendu parler ces dernières années pour avoir fait un duo avec Mark Knopfler (ancien leader des Dire Straits); d'ailleurs c'est à ce moment précis que j'ai commencé à lâcher avec le sultan du swing. Toutefois, il faut bien avouer qu'elle a (avait) une sacré voix l'artiste. Mais, Lefty, les mots que tu évoques pour décrire le noyau thématique de ce disque nous parlent tous je pense. Enfin à moi, ils me parlent ces mots, des mots de tristesse, de douleurs, d'échecs, etc... Alors pourquoi pas écouter ce disque avec une telle invitation?

a+

Lefty a dit…

------------------------Olivier

j'espère que ça te poussera à écouter la Lady.

revisite éventuellement les articles déjà blogués sur elle (tiens, mon surnom vient d'une chanson qu'elle interprète...)

les articles sur Emmylou

si tu veux des conseils d'écoute, au cas où la "voix de l'ange" te plairait, je suis à ta disposition, bien sûr...

JD a dit…

En parlant de ballades country super tristes (et c'est vrai qu'Emmmylou en a chanté un paquet),je me souviens d'un article dans le journal (y'a des années!) qui disait que justement que l'état du Texas (ou un autre dans le genre) avait demandé aux radio de passer moins de ballade country car, d'après une étude sérieuse qui démontrait l'influence négatives des ballades country, le nombre de suicide devenait un problème de santé publique ; Les radio était donc convié à passer moins de ballade et plus de chanson joyeuses!

Je n'ai pas retrouver l'article article mais juste le nom de cette étude : (1992) Stack and Gundlach published The Effect of Country Music on Suicide, (je n'ai pas réussi a envoyé le lien de la page...)

Voilà un commentaire pas très rigolo avant les vacances mais c'est vrai que les chanteurs et chanteuses de country ont toujours des ballades super tristes avec des voix magnifiques qu'il vaut mieux écouter dans de bonnes dispositions !

Peut-être qu'en France le gouvernement va demander aux radio de passer moins de merdes afin de ne pas pousser le mélomanes à peter un plomb et tout casser ?

Si quelqu'un a une étude qui montre qu'écouter Jennifer et Christophe Mae rend dingue, je suis preneur!

A+

JD

Lefty a dit…

------------------------------JD

c'est bien américain, ça...
quoique qu'en général, il est vrai que les ballades country parlent de l'ouvrier agricole basique, né avec une malformation, mais qui travaille dur jusqu'au jour où son patron le vire parce que l'usine de boutons de culotte fait faillite (on ne met plus de boutons aux culottes), et que la femme du gars se tire avec son chien et la Ford Model T héritée du grand père, le laissant seul avec son whisky et sa peine.

en France, on devrait se méfier!!
écoutons Carlos et Marcel Zanini, joie et bonne humeur garantis!..

francois a dit…

Emmylou,reine du Country. C'est bien mon problème, je suis assez peu sensible..Désolé Lefty. Vraiment désolé. Mais bon. D'autant plus qu'elle à une sacré classe en plus de sa voix...Dis donc, mon Leftounet, tu serais pas amoureux par hasard

Remarque faut relativiser ma méchanceté, j'ai quand même acheté avec des vrai sous le DVD live avec MK et franchement j'aime bien écouter...Faut pas contredire un gaucher (je parles pour moi.)

Bel article en tout cas. Merci

PS: le Captcha du jour c'est "vuwtpt". marrant non? vuw! t'est pété?

Lefty a dit…

--------------------------françois

le revoilà parti à médire d'emmylou.
bon, je ne sais pas ce qu'il a, en ce moment, mais bon.
en plus, il écrit des trucs en Serbe, je comprends pas.

francois a dit…

En fait non. Je ne médit pas d'Emmylou.Je ne suis pas un fan de Country, c'est ça mon problème..Par contre;, Emmylou Harris est probablement (mais je suis d'une ignorance crasse) celle qui dans le style à le plus de grâce, le plus de classe, le plus de... Donc je comprends ta passion mon Leftynounet.

Sinon, en ce moment, je m'offre ma premiere journée de vacances. Hier, c'etait petage de plomb pour pouvoir partir du boulot l'esprit a peu près serein. Le ticket de sortie coute cher, fait ch.. les patwons. Ceci explique peut être cela

Lefty a dit…

------------------------françoispatwon

je ne te le fais pas dire.

j'ai fait la même chose de mon côté, ayant rencontré quelques problèmes organisationnels au moment de se barrer on holidays (style, ben, non, tu te barres pas, la relève n'est pas là...stressant le "1er jour des vacances")

du coup, nous voilà Jeudi 17, en fait mon vrai 1er jour de vacances, qu'on a passé dans l'aapart' du fiston à tout nettoyer pour la rentrée...

mais j'ai bon moral, le départ est toujours prévu Samedi.

Where, where, where oooooh where,
Where's the next one coming from

Buddy Guy

Jipes a dit…

J'adore sa voix ! J'avais complètement craqué sur l'album "Red dirt Girl" et sa chanson éponyme qui etait déjà sacrément triste. Son guitariste est excellent si tu veux j'ai un show video tourné sur une télé allemande

Lefty a dit…

---------------------------Jipes

si tu as l'occase d'écouter le nouveau, il vaut le coup d'oreille.

j'ai 2 vidéos des seventies: une au "Old Grey Whistle Test" et la vidéo dont tu parles en Allemagne, qui ont du être tournées à 8 jours d'intervalle...elle y est accompagnée par le Hot Band d'origine, avec Mr Albert Lee à la guitare.

Jipes a dit…

Non dans celui que j'ai c'est plus récent elle a déjà les cheveux tout gris et elle est avec ce fabuleux guitariste et ses grattes biscornues Point d'Albert Lee ce soir là ! Ils jouent pratiquement tous les titres de l'album "Red Dirt Girl"

Lefty a dit…

---------------------------Jipes

autant pour moi, je pensais pas que tu causais d'une vidéo récente, enfin plus récente que ma vidéo de 1976...

par contre, je connais mal les musiciens de l'ère Red Dirt Girl, et je ne suis pas fichu de mettre un nom sur "le guitariste aux grattes biscornues".

rafmchristian a dit…

je partage ton avis sur Emmylou et cet album , pour moi elle est plus qu'une chanteuse de country , c'est l'equivalent d'Elvis chez les femmes , je ne sais pas si tu as pu aller à Bruxelles mais moi oui et c'etais géant

Lefty a dit…

@rafmchristian

hélas, 15 fois hélas, je n'étais pas à Bruxelles le jour dit, et je le regrette...
je suis bien d'accord sur ton analyse de l'influence d'Emmylou sur le country américain, son influence est déjà reconnue, j'espère qu'elle le sera encore plus

rafmchristian a dit…

le guitariste qui a accompagné Emmylou au sein des Spyboy est Buddy Miller qui est aussi un excellent songwriter

rafmchristian a dit…

le guitariste qui a accompagné Emmylou au sein des Spyboy donc pendant la période "Red dirt girl" est Buddy Miller qui est aussi un excellent songwriter

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.