mardi 4 décembre 2007

Les Mésaventures d'un Couillon

Aujourd'hui, je me dis, chouette, du temps, on va pouvoir mettre quèque chose en boîte.
Super, je sors le matos et je commence à m'échauffer, on respire, on souffle et on profite le bon air.
Bon, on attaque...mais quoi-t'es-ce? c'est quoi, ces vieux craquements sur GarageBand, j'étais pourtant pas parti pour enregistrer un vinyle (usagé, de surcroît!). Bon, il semblerait qu'il y ait un souci au niveau du capteur de la Takamine. D'accord. On fera sans elle. Sauf que, pour Horizon (au hasard), c'était beaucoup, beaucoup mieux.
Ah mais, j'ai qu'à ressortir l'usine à gaz, le bon vieux DigitalPerformer de derrière les fagots, tu va voir comment qu'y va t'enquiller les pistes, gari!..
Mais qu'est-ce? Qu'ouis-je? Pourquoi y veut pas marcher, ce putain de logiciel, qu'esqu'y me bricole,impossible de configurer les inputs et outputs, ça buzze de partout, c'est la tasse. Bon, on va repotasser la doc...
Sauf qu'à 5 heures du soir, j'avais toujours pas trouvé la soluce.
Dans ce cas-là, cher public, on prend DÉLICATEMENT son matos, et on le range, assez vite toutefois pour que la pulsion primale de destruction massive ne nous pousse pas à commettre l'irréparable!

Sur les couilles de 18h30, saisi d'une impulsion subite, je sors mémé, je rebranche tout le bouzin, je réfléchis 5 secondes et je tape un bon "Victory Rag" du feu de Zeus, vite fait, bien fait, YES, ça passe. Je vais juste faire une 2ème pistounette derrière, manière de mettre un petit accompagnement. Ah, merde, le fucking bouzin décrète qu'il n'a plus de piles, chié, on fera sans.
Bon, on arrive au bout de l'enregistrement, y'a plus qu'à convertir en mp3...opération au cours de laquelle le logiciel plante et efface toute ma sauvegarde.
Si j'étais musicien, je composerais un blues, là, tout de suite...

1 commentaire:

Sobe a dit…

HAHAHAhahaaa... non ?

T'as pas désintégré ton matos, c'est déjà pas si mal ; et puis c'est une preuve irréfutable que l'informatique c'est le mââl ââbsolu... c'est pas tous les jours. J'ai envie de dire "SI vis pacem, para bellum et quosque tandem abutere computere, patientia nostra."

Alors oui, ça ne veux rien dire, mais c'est assez dans le ton.

Bon, et j'en profite pour confirmer pour le lecteur : ni Opéra, ni IE7 ni IE6 ne le lisent chez moi.

FayaFoxxx ruuuuuuuuuulz !

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.