mardi 2 septembre 2008

City That Care Forgot

Aux États-Unis, il s'agit de La Nouvelle Orléans.

Il y a 2 mois environ, Dr John sortait un album éponyme (le mot est à la mode), en compagnie de guests triés sur le volet, pour parler de la catastrophe liée à la terrible Katrina, de sinistre mémoire, horrible pour les Louisianais, stupéfiante pour le monde, honteuse pour l'administration américaine, désastreuse dans tous les sens (humain, financier, social et musical).

Hier, c'est Gustav qui venait passer la seconde couche, et, même s'il a été moins violent que prévu, on nous annonce de possibles petits nouveaux à suivre. Les digues sont prêtes à lâcher, les territoires et les humains dévastés pas prêts à supporter plus.

Ironie d'un sort injuste, ou chronique d'une catastrophe annoncée?

Pour vivre dans une région qui a connu des inondations plusieurs fois ces dernières années et avoir cotoyé le merdier qui s'en suit, week ends passés dans les villages sinistrés avec une pelle et une hache pour aider ceux qui ont tout perdu à récupérer un peu, pour se donner bonne conscience, je ne sais pas, je suis les évènements de Louisiane avec une "intérêt effrayé", et avec ce leitmotiv idiot en tête: mais quelles archives musicales vont encore être détruites?

Comme si c'était important...

Right Place, Wrong Time (lien de sécu)




le 04/09/08: Après la mort de Jerry Reed, et dans l'esprit de cet article, "City Of New Orleans", par Jerry



RIP, Jerry

12 commentaires:

Sobe a dit…

Injuste probablement... mais imprévisible ? Apparemment, il y a des leçons difficiles à retenir pour les gouvernements, et des lieux difficiles à quitter pour les gens.

Quant à la question "Quelles archives musicales vont être détruites cette fois ?", elle ne me paraît pas idiote. Quand tu penses à l'Egypte, tu penses aux pyramides, ou aux esclaves morts en les construisant ? On en reparle dans 200 ans...

Lefty a dit…

@ Sobe

touché.

mais je vois encore les images de ces gens en perdition, de ces connards rambotisés pour se protéger de ces connards de pillards, de ces vieux noirs chenus refusant de quitter leurs taudis, de ces "petits blancs" assis sur leurs bancs sur des perrons preservés, ne sachant pas ce qu'ils boufferaient dans la journée.

ensuite je pense à Georges W. Bush.

et ça ne me fait pas rire.

Aeux a dit…

Tout cela est vraiment triste, mais les humains ne sont-ils pas quelque part, responsables de ces catastrophes météorologiques en omettant de respecter la nature ?
On pollue, on pollue , et voilà le résultat réchauffement de la planète, cataclysmes météo, etc...

Bush préfère faire plaisir à ces copains pétroliers en allant faire la guerre en Irak plutôt que de porter secours à des miséreux dans son pays. C'est un choix,pas humain, mais dans la logique libérale de ce pays.

Et si cela s'était passé en France notre Nicolas, qu'aurait-il fait, envoyé une armée pour aider ses petits copains du showbizz, ou pour secourir la population nécessiteuse ?

Jipes a dit…

Après Katrina c'etait la désolation mais malgré l'horreur l'espoir subsistait du retour sur place ! Hélas les prometteurs et autres maire de la Ville ont tout fait pour remplacer les populations jugées indésirables (comprendre noirs et pauvres) pour les remplacer par des travailleurs mexicains embauchés pour la reconstruction

Les digues et leurs faiblesses etaient connues depuis belle lurette de nombreux rapports alarmistes avaient été envoyés aux autorité qui ce sont empressées.......de ne rien faire :o(

Une interview de Dr John sur ce CD et les paroles amères des chansons est disponible sur le site de offbeat (point com) c'est öloquent car Dr John n'etait pas un habitué de ce genre de lyrics mais là je crois que la coupe etait pleine (sans mauvais jeu de mots)

J'avais envoyé une de mes guitares electrique là bas pour les musiciens sinistrés par l'association de Katrina Piano Refund. Autant dire que ce désastre m'avais profondémment touché....J'ai croisé les doigts pour gustav mais je pense malheureusement que malgré les efforts considérables des associations de reconstruction la menace planne toujours et encore....Et c'est bien triste

Jipes a dit…

J'ai oublié de dire à quel point je préfère le Clapton sideman que l'artiste solo et encore plus avec une Gibson en main ;o)

Lefty a dit…

@ Aeux

pour le côté USA, je suis d'accord à 110%.

pour la situation en France, je peux te dire, pour l'avoir vécue toutes proportions gardées (je n'étais pas sinistré, perso - sauf il y a 3 ans où je suis resté coincé la nuit à la clinique avec 80 cm d'eau dehors, mais je ne risquais rien) que ça donne à réflechir.

A Sommières, ville voisine dont on se souvient, j'ai vu 1) les pillards casser des supermarchés pas inondés, ou récupérer les produits emportés du supermarché inondé, ou essayer de rentrer dans des maisons, occupées ou pas, 2) les gens venus de centaines de Km pour un week end d'aide de n'importe quel type (moi, j'ai cassé des plafonds, fait de la manutention, pelleté de la merde, enfin, bref, ce qui était utile sur le moment), 3) les gens en tenue du Dimanche en tourisme de catastrophe, qui te prennent en photo dans la rue (je te laisse imaginer la dégaine après 48h de pelletage dans la boue, en fin d'après-midi - le plus curieux est que ces gens n'aient pas été agressés, peut-être parce qu'ils avaient des gosses - j'en ai même vu rentrer dans les maisons sinistrées pour prendre des photos)

je pense que vous avez du mal à croire ce que je vous décris, mais je l'ai vécu.
par contre, je n'ai pas pris de photo...

alors, quend je vois la gueule des digues du lac Pontchartrain, je me demande quand est-ce qu'elles vont péter, et j'en pleure d'avance.

tout était annoncé, tout était prévisible, aucune mesure sensée n'a été prise par le gouvernement US, on continue à tirer sur la corde.

t'as raison, elle n'est pas encore complétement cassée.


@ Jipes

on est bien d'accord. j'avoue ne pas avoir pensé aux instruments, manque de solidarité avec les Lefties américains...c'était une super idée.
le région nimoise a envoyé pas mal de trucs, parce que c'est vrai qu'ici, l'eau nous fait peur depuis 1988.

^^ et je suis assez d'accord pour EC en sideman LesPaul guy (qu'il était à ses débuts)

francois a dit…

Reflexion bête et méchante, mais quand on voit sur quoi se construisent des villas et hotels de millionnaires autour de Miami (des iles artificielles au ras de l'eau) je me dit que Mr Meteo cataclysmique tient sa vengeance...sauf que les millionnaires se tapent de perdre leur maison.

Avant l'arrivée de Gustav, le candidat McCain, au lieu de se sortir les doigts du c.. a rien trouvé de mieux comme conseil aux populations que de dire "priez!". C'est malin.

Merci pour les témoignages de Sommieres et bravo Jipes et Lefty pour vos gestes de solidarité

Lefty a dit…

@ François

"Mc Cain, un homme qui a la patate"
ça, c'est du slogan.

beaucoup d'hommes (et de femmes?) politiques américains ont cette (facheuse, pour moi) manie de compter dieu dans leurs proches amis et de faire appel à lui quand les décennies voire les siècles de conneries qu'ils ont méticuleusement réalisés leur reviennent en travers de la tronche;

"McCain, c'est ceux qui l'aiment le plus qui en mangent le moins", dit on dans les tribus anthropophages du Congo.

cela dit, question générale, vous y croyez vraiment, en Obama, vous?

personnellement, je ne le sens pas, mais alors, pas du tout...(bon, il est très loin et je ne suis pas un chien de chasse, non plus)

Aeux a dit…

Petite réflexion si je ne dis pas de bêtise les premiers colons qui sont arrivés sur le territoire américain étaient des protestants anglais qui faisaient parti de sectes ou de courants religieux interdits au Royaume Uni, donc pas étonnant que la religion soit aussi importante pour les américains et présente en permanence. Bush en a d'ailleurs fait son fond de commerce.

Obama, je suis d'accord avec toi Lefty s'il en est arrivé là ce n'est pas un hasard et il a bien fallu qu'il fasse des alliances avec des types pas très clairs. A part sa couleur de peau il n'est certainement pas différent de ces prédécesseurs.
De plus s'il fait le noc la maffia s'occupera de son cas, comme pour Kennedy.

Jipes

Super ce que tu as fait, envoyer une guitare à ces malheureux c'est un peu d'espoir que tu leur as fait parvenir. En plus ça doit être très dur de se séparer d'une de ses guitares. Encore bravo.

Lefty a dit…

@ Aeux

c'est bizarre, mais je connais finalement plein de gens qui partagent mes réticences sur le bon Barrack...

comme tu le soulignes, de toute façon, un président des USA (ou d'ailleurs...) n'a pas les mains libres: quelle que soit sa profession de foi, elle cédera le pas aux exigences des cartels, des syndicats, des lobbies, de la mafia, de tout groupuscule (!) d'influence qu'on peut imaginer.

s'il ne suit pas, il est...au mieux pas réelu, au pire, VRAIMENT pas réelu...

François a dit…

Hum. Je reviens sur ma réflexion sur Mc Cain, faut pas qu'il y ai malentendu, personnellement la foi et moi ça fait 2 ce qui ne m'empêche pas de vivre avec quelques valeurs qui font aussi les fondements d'une religion...Exactement l'inverse des politiques, qui plus est, Républicains de l'extrême.
Simplement, le maire de la Nouvelle Orléans se démenait pour assurer l'évacuation de sa ville,je trouvait cela un peu plus pragmatique qu'un appel à la prière.

Pour Obama j'aurais tendance à me dire qu'entre 2 maux il faut choisir le moindre au moins en ce qui concerne la politique étrangère et les grands desseins sur le "nouvel ordre mondial". Mais comme je suis un vieux c... (et à presque 50 piges on peut revendiquer le diplôme) et vu l'état du monde en question, mes idées sont devenues franchement plus radicales (de gauche, pardon, c'est génétique, j'y peux rien).

Lefty a dit…

@ François

le problème, c'est que Obama représente la gauche américaine.

ouais.

et la française?

ouais.

c'est quoi, déjà, la maxime? balayer devant sa porte, un truc du genre, il me semble.

je crois qu'aujourd'hui, pour esperer survivre (sensu stricto), il est effectivement plus pratique d'avoir la foi.

parce qu'avec les dégâts déjà en place, et l'absence de changement d'attitude pour arrêter les conneries, on n'est pas rendus...

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.