mardi 28 octobre 2008

Un Temps De Reflexion


Il devient difficile pour moi d'assurer l'ensemble de mes devoirs, obligations, loisirs, et tout ce que vous pouvez imaginer.

Mike Oldfield aurait dit "Crisis", Peter Gabriel aurait crié "Tresspass", Lefty, lui, dit juste "Temps Mort!"...

Je prends un temps de reflexion, une pause pour décider si je peux ou pas continuer ce blog, et si oui, dans quelles conditions. La chronophagie de l'affaire devient difficile à soutenir par rapport à l'ensemble de ma vie publique et privée.

J'ai donc bien peur que la réponse soit négative, car, pour moi, tenir cette boutique impliquait un engagement, une tentative en tout cas de faire partager des musiques, des ressentis et des idées, pourquoi pas des rêves. Si je ne peux assurer cette "gestion sérieuse", il me semble qu'il vaut mieux abandonner.

Aujourd'hui, le monde se charge vite de rappeler aux rêveurs qu'ils doivent reprendre contact avec Houston (ou Baïkonour, c'est selon). Vous me direz, ce blog n'est certes pas essentiel à la vie musicale mondiale, ni à la pensée humaine en général...

Je vous dis donc à bientôt pour des news, et pour le verdict. J'espère pouvoir continuer, peut-être a minima, mais j'en doute. A tous les "blogs amis", mes excuses par avance pour une présence moindre voire nulle dans les comments quelque temps. Aux (quelques) fans qui passent sans forcément laisser de comment, mes excuses aussi de laisser le chantier en plan, je trouverai une solution minimale de toute façon (je suis toujours persona grata sur Le Gratto, non?)


Susan Tedeschi: Back To The River



28 octobre 2008: c'est le jour de sortie du dernier opus de Susan Tedeschi, qui souhaite retourner vers sa rivière natale. Tiens, un rappel Wiki.

Un album qu'elle avait annoncé résolument plus rock que son avant-dernier ("Hope and Desire", 2005).

Je confirme. "Talking About", 1er morceau, et ça envoie déjà. Bien, bien. La collaboration avec Doyle Bramhall II a épicé le jeu de la dame à la voix cassée, et c'est tant mieux.

Le CD se déroule, superbement dans l'ensemble, avec, bien sûr, Derek Trucks à la slide derrière, assez souvent (5 chansons). Bramhall est là 2 ou 3 fois, le band habituel l'accompagne.

la Tracklist:

1. Talking About
2. 700 Houses
3. Back to the River
4. Love Will
5. Butterfly
6. People
7. Learning the Hard Way
8. Revolutionize Your Soul
9. True
10. There's a Break in the Road
11. Can't Sleep at Night


Le style? Bon, c'est classé en "Blues", mais ça ressemble plutôt à du "soul blues folk", hein, oui, je sais, j'invente...

Les textes sont travaillés, avec plus qu'une pointe d'engagement, une bonne partie des chansons sont "revendicatives" ( 700 houses, People, Revolutionize your Soul...), ce que je considère comme une bonne chose.

Côté production, on est toujours chez Verve Records, mais sous la houlette de George Drakoulias (Tom Petty), la prod' est un peu plus présente que d'habitude, bon, on va dire que ça reste dans le domaine du raisonnable.

La Miss est en forme, la voix est nickel, les compos attrayantes, les backgrounds nickel...

Si je vous conseille ce CD? Ben, je veux, oui (à moins que vous ne soyez allergiques à cette pourtant excellente chanteuse!)

Angel From Montgomery (lien de sécu)

samedi 25 octobre 2008

Clapton On The Road 2009


....faisons circuler le courriel reçu de la mailing list de Slowhand (NdE: la première personne du pluriel est une figure de style, typiquement Napoleftynienne - NdPsy: je suis bien d'accord).


Hello Eric Clapton Fans!
We are excited to announce that Eric Clapton will be touring in 2009! Members of Eric's official fan club, EC ACCESS, will be able to purchase tickets to select dates in an exclusive pre-sale starting on October 23rd at 9AM (GMT+1). For more information or to join EC ACCESS, click HERE.

Tickets for the Australia and New Zealand shows go on-sale on October 24th via Ticketmaster and Tickettek. Tickets for the UK shows go on-sale Monday, October 27th at 9AM (GMT+1). Please note that there will be a 6 ticket limit per household.

UNITED KINGDOM
May

EC ACCESS Pre-Sales will be held
only for the following UK dates:

Wednesday 13th, Liverpool, Echo Arena
Thursday 14th, Manchester, Evening News Arena
Saturday 16th, London, Royal Albert Hall
Sunday 17th, London, Royal Albert Hall
Tuesday 19th, London, Royal Albert Hall
Wednesday 20th, London, Royal Albert Hall
Friday 22nd, London, Royal Albert Hall
Saturday 23rd, London, Royal Albert Hall


AUSTRALIA & NEW ZEALAND
March

No pre-sales will be held for the following dates:

Thursday 5th: Vector Arena, Auckland
Ticketmaster.co.nz
Saturday 7th: Hunter Valley Hope Estate
Ticketmaster.com.au
Sunday 8th: Sydney Entertainment Centre
Ticketmaster.com.au
Wednesday 11th: Rod Laver Arena, Melbourne
Ticketek.com.au

EricClapton.com




Donc, avis aux voyageurs fans d'Eric!
PETITE REFLEXION EN PASSANT

Avez vous remarqué que la liste des concerts dans l'hexagone lors des tournées des artistes variés que nous aimons a tendance à être réduite, comparativement aux autres pays européens (la tournée Clapton 2009 n'est pas un bon exemple): 3 dates de Robben Ford (7 en Allemagne), 1 date Joe Bonamassa (5 en Allemagne, 3 en Espagne), etc.?
Vengeance contre notre taux de piratage réputé élevé (les autres sont toujours plus sages que nous)? Public pas interessant (on est plus chaleureux dans le nord de l'europe, voyez les scandinaves)? Nos critiques sont casse-co...pieds (bon, là, rien à dire)?...
Si vous avez des idées, j'aimerais bien les connaître.

mardi 21 octobre 2008

Bionic Banjo Player

Suite à une note de Sobe, qui a toujours l'oeil pour les trucs un peu geek, je vous présente aujourd'hui Eddie Adcock, un banjoïste américain connu, qui a subi en Août une intervention chirurgicale peu commune.


Suite à l'apparition de tremblements intenses, il a perdu ses facultés de jeu de main droite, et ne pouvait plus jouer de banjo correctement.

Des neurochirurgiens du Centre Hospitalier Vanderbilt, connu en recherche neuromédicale, ont opéré le bonhomme sous anesthésie loco-régionale, pendant qu'il était encouragé à jouer du banjo, cela afin de déterminer les emplacements optimaux des électrodes de stimulation que l'on a donc placées dans son cerveau.

Une batterie placée dans sa cavité thoracique alimente ces électrodes, et il a bien sûr fallu placer le câblage entre tout ce bouzin. Je parle d'une pile, bien sûr, pas d'une série de tambours et cymbales (crétins!)

Résultat des courses, le bonhomme est ravi, il semble avoir récupéré ses facultés motrices et ses talents de joueur de banjo. Le site de la famille Adcock.

Etonnant,non?

En salle de chirurgie (lien de sécu)

House a le Blues

...ou un spoiler sur l'épisode 1 saison 4 de "House, MD"

SPOILER (minime, toutefois...)


Mon ami Gregory House a de la chance: il est l'heureux possesseur d'une Gibson Flying V 1967, d'une valeur de 12000 $ (le vendeur n'a pas du vérifier la cote...).



Sa couleur crême est un régal, et Greg s'amuse comme un petit fou, à l'hôpital Princeton Plainsboro, "en jouant à la perfection des tapping de Van Halen" (sic)...


Sa patronne, Lisa Cuddy (pour les néophytes), en a un peu plein le dos (en fait, House joue moyennement, et surtout, ne glande rien depuis la fin de la 3ème saison. Elle se jette donc sur le superbe ampli Fender et le débranche sauvagement.


Mais, que se passe-t-il? Un odieux ravisseur va kidnapper la belle (Flying V, pas Cuddy) et faire chanter notre boîteux toxicomane favori pour qu'il fasse un casting; il ira jusqu'à la torture, expédiant par la poste...la plaque vibrato qu'il a arrachée à la guitare.


Heureusement, tout est bien qui finit bien, et Greg pourra retrouver sa belle, la réparer et frimer devant un amphi peuplé de postulants surpris, où les tableaux noirs prennent l'allure de labyrinthes d'arborescences diagnostiques (non, il n'y a pas de faute).

Vues dans d'autres épisodes des saisons 1 à 3 incluses: une Strato 3-color Sunburst, un résonnateur bois, une LesPaul Tobacco Sunburst, ainsi qu'une acoustique de marque difficile à déterminer (Sunburst aussi), cf. le dernier épisode de la saison 3, dans lequel il change sa guitare et... son équipe. La guitare et la musique dans cette série sont souvent des aides, allégories et autres joyeusetés permettant de faire passer les trucs que le réalisateur a prévus.

J'avais déjà fait un article sur Hugh Laurie, qui est clavier dans un groupe d'acteurs de séries, mais qui se débrouille plutôt bien à la guitare...

allez, les exploits de Gregory House (lien de sécu)

vendredi 17 octobre 2008

Steve Hillage

Pourquoi tout à coup un petit éclair, et un nom qui remonte à la surface? Mystère...

Le nom, c'est celui de Steve Hillage, guitariste prog des années 70, à l'instar d'un Steve Howe ou d'un Steve Hackett, la trilogie des Etienne...

Look bien "beatnik", Jésus revient, mais redoutable taquineur de LesPaul. On le retrouve très souvent associé au nom de Gong, pour ceux qui ont aimé ce groupe atypique.

Dans les années 80, il de tourne plus vers la production, et même vers l'électro plus récemment.

Enfin, juste un petit morceau, pour voir si vous vous rappelez...

Hurdy Gurdy Man (lien de sécu)



le look est désuet de nos jours; par contre, la technique...

mardi 14 octobre 2008

Bladder Belly Blues

En revenant de porter mon échantillon d'urines au contrôle anti-dopage, j'ai vraiment le blues.
J'ai passé ma journée à faire de la compta casse-pieds, à me lamenter sur mon sort et à boire des litres de flotte.
Bon, un petit article de blog, la découverte et le partage de Johnny Hiland m'ont fait passer un moment agréable.

But I'm passing through hard times, baby
And the world, he don't care.
Let me leave the scene of the crime, honey
So that I can really fly elsewhere.

Dans ces cas-là, on attrape sa guitare, on la branche, et on voit venir.
Pourquoi tant de double et triple stops, pourquoi tant de monochromie?
Va savoir...

Bladder Belly Blues

Johnny Hiland (WLT)


J'en parlais l'autre jour au bistrot avec des potes, on causait "chicken picking", cette technique de country qui consiste à associer les doigts de la main droite au médiator, pour les droitiers, en tout cas.

Je cite toujours les exemples qui "parlent": Albert Lee, Vince Gill, Danny Gaton, que j'avais réussi à trouver, en l'occurrence, pour l'article sus-mentionné.

Je vous présente aujourd'hui un Monsieur que j'ai classé dans la catégorie des WLT, vous vous souvenez du sigle "worth listening to", que j'ai utilisé maintes fois, il y a même un tag...
Mr Johnny Hiland est un guitariste né en 1975 qui possède les particularités:
- de jouer du chicken picking de manière plus que magistrale
- d'avoir également un jeu blues-jazz plus que convaincant
- d'être aveugle.

Je vous ai mis un lien sur la Wiki anglophone, mais, même là, ça n'est pas très fourni...Une image valant mille mots, je vous en ai mis 2: une première vidéo où vous apprendrez ce que chicken-picking veut dire (je vous engage d'ailleurs à faire la comparaison entre JH et son guitariste, qui utilise aussi une Telecaster, mais réglée avec de la distorsion, chose que les puristes du style vous déconseillent fortement - à mon sens, il n'y a pas photo...). La 2ème vidéo met en scène Hiland et sa PRS modèle dédicace qu'il utilise depuis quelques années.

Pour les inconditionnels, notez la similitude vocale avec Vince Gill, c'est surprenant...Par contre, le gars est vraiment à l'aise derrière un manche. Suivez les vidéos jusqu'au bout, elles en valent la peine!

Chicken picking (lien de sécu)





Johnny Hiland PRS (lien de sécu)

dimanche 12 octobre 2008

Le Matos Du Défi

Dans l'idée de faire un petit récapitulatif du matériel, comme je l'ai fait pour les guitares, j'invite les participants au Défi De La Mort Qui Tue, non, au


de m'envoyer photos, capture d'écrans, etc. de leur matériel, séquenceurs, amplis, femmes, enfin, tout ce qui leur paraît utile à la rédaction du post sus-cité.

Merci à Aeux et Agatzeblues d'être en avance!

Après Réparation...


...on fait toujours un test.


Mamie Aria est passé chez le Dr Axe vendredi, il a examiné le manche et surtout réglé les harmoniques, la pauvre était complètement fausse!

L'opération s'est bien passée, la patiente a récupéré, l'occasion de l'essayer à nouveau, en enregistrement direct à travers la boîte de Pandore (ampli VoxAC30, disto faible), sur une pédale qui fait (plus que) penser à "Key To The Highway", d'un autre BB, mais Broonzy, celui-là.

Le son me paraît plus net; c'est Aeux qui va être content, il a son blues du dimanche soir!

Highway

Toute le Musique Que Je N'aime Pas...

...oui, au fait, pourquoi toujours parler des trucs qu'on aime, qu'on adore, qu'on ferait, je ne sais pas moi, 300 bornes pour aller voir?

Et si je médisais?

Je m'en délecte d'avance!

Ça permet
- de se défouler
- de se faire des amis...
- de se fâcher avec des amis
- de trouver un sujet de blog.

Parlons donc d'un guitariste moderne, et pas un des moindres: Mr Mike Stern.
Allons-y franco: cet homme est un virtuose, il manie son instrument comme pas 2, il a joué avec Miles Davis, il est considéré comme un des tout bons ou des tous bons, j'ai un doute (en tout cas, pas Toubon, ça c'est sûr) du Jazz-Fusion.


Super. Vous aurez noté le lien vers la Wikipédia anglophone, la francophone est une fois de plus désespérément vide (mais ne comptez pas sur Lefty pour la traduction de celle-la - NB: Robben Ford est en chantier).

C'est donc moins l'homme et le guitariste que je n'aime pas, mais sa musique. Faisons nous donc des amis: des choses comme la petite vidéo ci-dessous m'insupportent au plus haut point (j'ai eu du mal à visionner les 3 minutes et quelques - j'ai même regardé des vidéos de MS en groupe, faut être maso). Pourquoi? Parce que rien ne passe, je n'ai pas le sentiment d'écouter de la musique, juste une série de sons plus ou moins agréables, sans lien entre eux, ne générant (à mon oreille) ni harmonie, ni émotion, un vide désespérant, et très vite chiant.

Qu'en déduire? Que Mike Stern est nul?
CERTAINEMENT PAS!
Que Lefty n'aime pas le jazz et ne comprends rien aux harmonies...
Comme disaient les Monty Python dans leur sketch: "I don't know if it's art, but I know what I like" (Genesis avait fait une chanson du même titre, mais ça n'a rien à voir).

Mike Stern (lien de sécu)

samedi 11 octobre 2008

Bienvenue dans la Muzicosphere


...ou comment parler de musique autrement!

Je vous engage à aller voir le blog de l'ami Sarssipius, qui vous déclinera le Muzikobestiaire et vous définira les dangereuses bestioles peuplant cette sphère, comme le guitariste rythmique ou PIRE! le bassiste. Il vous causera pas mal Loi de Murphy, Axiome de Stern et autres joyeusetés musico-réjouissantes qui ne devraient pas vous laisser indifférents.

Au passage, le Myspace du Marsupial, corrige moi si je me trompe?

Bienvenue à toi et tes posts iconomachins, du genre:

Loi Immortelle des Trois Kings
Il ne peut en rester qu'un!

Vérité de BB
J'ai gagné!!



RIP Albert and Freddy... Tiens bon BB...
Promis le prochain coup je me rattrape avec un super billet de la mort qui tue et enterre tout le web... Parce qu'avec cette loi je touche le fond et flirt dangereusement avec un niveau intermédiaire de la roucasserie et de la blague carambar... Vivement que je retrouve de la disponibilité cérébrale!]

y'en a plein d'autres (hélas ^^)

jeudi 9 octobre 2008

Robben Ford au Rockstore


...c'était hier.

L'ami Robben Ford s'est donc produit hier soir au Rockstore, salle montpellieraine très active, ma foi, et bien pleine pour l'occasion.


Comme souvent pour ses tournées, il a opté pour une formation en trio, avec Toss Panos à la batterie, et Travis Carlton à la basse 5 cordes; vous avez dit Carlton? parfaitement, malgré son look à la Popa Chubby, il s'agit bien du fils de Larry Carlton, qui a d'ailleurs accompagné les 2 hommes en duo, au Japon en particulier.

20h45, les lascars arrivent sur scène, et ça attaque d'emblée, "How Deep In The Blues" puis "Lateral Climb", tous 2 issus du dernier album "Truth". Waow! Ça décoiffe, le volume est élevé mais reste tolérable, Robben est serein, toujours cette allure d'échalas dont les coudes pointent sous le costard (très semblable à celui de la photo), assez classe...mais quelle assurance! Il part en live sur le premier solo, mais se récupère très vite, et puis, à partir de là, plus une faute technique. C'est un récital d'une maestria bluffante, où les impros abondent, mais où Robben sait toujours exactement où il en est: pas d'approximation ou de jonction à la louche, c'est du carré.

Pendant 1h30 rappel compris (un peu court?), il va décliner l'étendue de son feeling guitaristique, varié, bluesy-jazzy, avec une 2ème partie un peu plus "hard", en laissant 2 plages de 3-4 minutes à Travis Carlton pour des solos impressionnants, et une plage à Toss Panos pour maltraiter ses peaux avec brio...Il interptète beaucoup de morceaux de "Truth", et fait un hommage à BB King ("Riley B. King") et à Freddy King ("Canonball Shuffle", d'anthologie). Robben ne connait pas les accords simples, pour lui, être simple, c'est mettre un 9ème, et je ne vous raconte pas les 5+, les 9/7M et autres 11ème...Les phases d'impros sont légions, mais Robben sait "raison garder" et ne dérive jamais dans la verbosité. Il est habité par sa musique et la vit en permanence quand il le joue, c'est net. Chapeau bas...

Après le descriptif, le pensif, euh, non, ce que j'en pense, quoi...

J'ai découvert Robben Ford sur le blog de certains d'entre vous qui me lisez, et je m'étais fait charrier à l'époque pour ne pas connaître le garçon.

Ben, vous aviez raison, les mecs. Un grand merci à 12bb surtout, qui m'a "poussé" à aller voir le concert...parce que, pour tout vous avouer, je suis un peu ochlophobe (edit du 10/10), en tout cas, je le suis devenu avec le temps (je suis mal à l'aise dans les foules). Hier soir, scotché sur la musique et le visu de Robben Ford, je me suis dandiné pendant 1h30 au rythme des fantaisies du bonhomme, un petit sourire niais aux lèvres (je m'en suis aperçu à la fin), et du soleil dans la tête. J'ai sifflé et tapé pour le rappel (1 seul), et, anecdote, à la fin d'icelui, Robben nous a fait comprendre (en français, il le parle plutôt bien) qu'il ne reviendrait pas. J'ai gueulé "Worried Life Blues" du 3ème rang, il a souri et dit "Next time!"

Allez, les "moins". Robben joue sur sa Telecaster usée et sur sa Sakashta habituelle (rapport 1/4 pour 3/4), mais 90% du temps en micro bridge, donc son aigu, limite acide. Je préfère des sons plus middle, voire graves. Le trio est une formation que je n'apprécie guère, vous le savez, et, en particulier par rapport au CD "Truth", le manque d'accompagnement appauvrit un peu les morceaux. J'ai trouvé le set un peu court, mais je ne connais pas trop, la durée est peut-être classique (j'étais plus branché sur 2h...). Enfin, les photos étaient interdites mais baste! eh ben, pour me punir...j'ai raté Robben et Travis. Bon, alors, c'est photodunet.com, sauf pour le matos: j'ai pris les pédales et le Fender Twin Amp: micro sur le coté du HP...

Bilan? Mais, le pied, mes très chers amis, un moment que je n'oublierai pas (je vais suffisament peu aux concerts pour vous le garantir). Génial, extra, super, nickel, chouette, bien, enfin, vous voyez le topo. Pour finir, les brèves de comptoir.

"Je ne comprends pas comment il fait pour envoyer ce son avec un aussi petit ampli."
pas mal, j'ai expliqué le principe de la sono au Monsieur.

"Je connaissais pas, je sais pas, ça fait clean, les CD, ça doit être pareil, même sans le regarder, ça faisait clean, presque rigoureux."
j'ai beaucoup, beaucoup rigolé.

"Sa guitare (NB: la Tele), elle est vachement esquintée, pt1, il pourrait changer."
bien aussi, j'ai expliqué l'interêt des vieilles guitares (sauf les Aria...) au Monsieur.

(Ah oui, que je vous dise: je dois avoir une tête de prof, ou un air sympa quand je souris bêtement, les gens ont tendance à me demander des trucs...). Bon, allez, je me tais, je parle trop.

le lien sur Lateral Climb, la vidéo ne peut être intégrée. Vous y voyez la formation d'hier soir, pile poil...

edit du 10/10: le concert initialement prévu à Toulouse (Ramonville) le 4/11 est annulé, hélas François.

edit 2 du 10/10: le concert du New Morning à Paris est censé avoir donné lieu au tournage du DVD de la tournée 2008. (source site de Robben Ford.)

mercredi 8 octobre 2008

Edit sur Humbuckers

...suite aux réactions, 3 exemples d'enregistrements déjà réalisés dans les mêmes conditions, avec le même matos, mais pas les mêmes réglages, bien sur!

"A la Manière d'Eric Clapton" (n'allez pas rêver!)

"A la Manière de Steve Hackett" (dito)

"A la Manière de Billy Gibbons" (trito)



Edit de l'Edit (ou Edit n°2): de retour du concert de Robben Ford à Montpellier, je profite du chargement des photos (hélas ratées) pour une brève de comptoir;
Hier, outre le fait que le son ne vous (et ne me ) plaisait pas, quelque chose m'avait bien gêné pour jouer de l'ancêtre. Je l'ai reprise aujourd'hui, et j'ai compris...elle m'avait paru "un peu fausse" à l'octave, mes bends étaient forcés, quelque chose n'allait pas: aujourd'hui, j'ai un bon quart de ton de manque à la 12ème case, la guitare est complètement fausse, faut que je l'amène chez le Dr Axe pour un réglage de manche et un réglage d'harmoniques. Les vieux sont fragiles, faut pas leur tirer dessus comme des brutes, ni les monter brutalement en 10/46 quand elles ont passé leurs vies en 9/42...(même si c'est mieux pour le slide et la puissance sonore, comme pour la justesse en haut du manche)
Chiotte!

mardi 7 octobre 2008

Humbuckers


Après le défi du blog qui gratte, les répétitions, tout ça, ma Whitey est en forme...et Aria fait la gueule.

Qu'à cela ne tienne, chère amie, je t'emmène faire un tour au pays des humbuckers, et tu vas pouvoir cracher autant que tu voudras!

Aria Pro II TS400 1983, position 2 micros humbuckers, sur PandoraBox en simulation ampli Marshall années 80, chorus, echo, reverb.

Le tout sur un BT trouvé dans un cd éducatif pour jouer comme Steve Lukather. Oups! Loupé...

HardRock

dimanche 5 octobre 2008

Live in Gdansk

J'ai attendu début Octobre pour vous en parler, il est vrai que je n'ai acheté ma version ( 2CD-2 DVD) que la semaine dernière...Live in Gdansk est donc sorti dans les bacs, et disponible pour vos oreilles; il y a a priori quelques problèmes avec le box-set de 3CD-2DVD, dont la demande a été très sous-estimée, et qui se trouve donc en rupture de stock jusqu'à début Novembre.

Je parlerai peu, en essayant de parler bien: vous savez que de toute façon, je suis un fan de Gilmour, et que j'aurais du mal à en dire du mal.

D'autant plus qu'il n'y a pas matière...Ça n'est pas un "nième" concert de "pink floyd", pas plus qu'une reprise de "Remember That Night", filmé au Royal Albert Hall.


C'est un concert complet, dans un lieu spécial (chantiers navals de Gdansk), dans des circonstances spéciales (anniversaire de Solidarnosc), dans un histoire spéciale (Rick Wright vient de mourir).


Ainsi, lorsque David Gilmour présente son "band" et que Rick Wright reçoit une standing-ovation, aux cris de "Richard, Richard", le Lefty a la larme à l'oeil, eh ouais, c'est comme ça.

En ce qui concerne la musique, pas de problème, on connait les morceaux, mais DG improvise beaucoup, amène beaucoup de nouveautés, balance de nouveaux phrasés, c'est excellent. La prise de son, le light-show et le spectacle sont irréprochables.

En background, Le Baltic Philharmonic Orchestra dirigé par l'ami Zbigniew Preisner délivre l'accompagnement fidèle sur les morceaux de "On An Island", joué en intégralité, comme à Londres et ailleurs.

L'édition 4 comprend un weblink qui me permet de bénéficier d'une mise à jour une fois par mois, avec inclusion d'un nouveau mp3, jusqu'en Septembre 2009, qui correspondra en fait au 3ème CD de l'édition 5 (qui comprend par ailleurs beaucoup de goodies).

En bilan?

Pour moi, c'est parfait, c'est encore une fois, s'il était besoin, la preuve que nous avons affaire à un des plus grands musiciens du rock, un homme sérieux qui suit son chemin, avec des gens qu'il sait diriger intelligemment, avec un résultat phénoménal.

Cet opus à conseiller à tous ceux qui aiment la musique, et les images qui vont avec.

Where We Start (lien de sécu)



David avec sa Gretsch et les sonorités magnifiques qu'il en tire.

vendredi 3 octobre 2008

Mesdames les Participantes...

...du grand Défi du Blog qui Gratte.

L'occasion de mettre les photos des guitares qui sonnent pour l'instant sur ce défi.

Une seule est la vraie: la LesPaul Studio de 12BB (je n'ai pas mis la photo avec la moumoute violette). Les autres ont été trouvées au pif...
EDIT du 4/10: même pas, je métais trompé, seule la moumoute violette était bonne, rectification faite plus bas, la vraie gratte de 12BraBouse...


Netgui utilise une PRS Soapbar, qui doit ressembler à ça.



Jipes fait sonner sa Telecaster Esquire comme une ES335. Par contre, il me semble que sa Tele est sunburst, et le pickguard "pearl", me tromps-je? (cf. "les accords de 9ème")




Votre serviteur et sa "Whitey", on the left side of life, indeed.




La LesPaul Studio 1992, micros P90 de 12bb, AVEC moumoute...



Yannick est manquant, je ne connais pas son matos.


Agatzeblues nous la joue Musicman Silhouette , c'est bien celle-là, modèle non pas noir mais pearl purle, 3 "single coils" (edit du 09/10/08 et du 11/10/08)



JD, quant à lui, pilote une Lag Collection de 1987, dont j'ai trouvé une photo qui doit être proche, ce que me confirme le-dit JD (c'est joli, non?).






Enfin, Aeux fait sonner sa Yamaha AEX 502 micros P90, qui est absolument celle-là, c'est son proprio qui m'a envoyé la photo!




Et, avant même la parution de sa contribution, la photo de Roxanne, la Lag de notre ami François récemment revenu des terres arides de la refonte informatique! (bizarre, tout de même, c'est une guitare droitier...)


Si vous ne l'avez pas encore fait, CONTRIBUEZ!
Si vous n'étiez pas au courant, allez écouter les performances des uns et des autres: c'est là que ça se passe.

Plus il y aura de grattes différentes, plus il y aura de jolis sons, et plus vous pourrez découvrir le potentiel de plein de marques variées.

Elle est pas belle, la vie?

jeudi 2 octobre 2008

Reconversion?

Ce soir, nous parlons de Kevin Costner.

Je confirme, l'acteur de cinéma. Qui, au passage, nous entame une reconversion dans le "country-pop", avec son groupe Modern West.

Il faut bien avouer que sa carrière cinématographique connait des bas plus que des hauts, alors, est-ce pour ça, mais le père Kevin s'est lancé dans son projet Modern West...et ça marche.

La recette? Un country pop bien arrangé et des sidemen du feu de dieu...Des festivals américains, une tournée européenne, tout ça.

Pourquoi pas? Il restera surtout pour moi "Danse avec les Loups", "Les Incorruptibles", "Robin des Bois", "JFK", etc...

Allez, un petit morceau?

Superman 14 (lien de sécu)





Dans les news, si tout se passe bien je vais voir Robben Ford mercredi 8 octobre au Rockstore à Montpellier, dans le cadre du festival de la guitare, le conseil de 12bb a aidé à la décision...

EDIT du 03/10: j'ai mon billet! il en restait une quarantaine à la FNAC, ça y est, je l'ai.
donc confirmation : Robben et moi, on se voit bientôt.^^

mercredi 1 octobre 2008

Tête de Mule!

Ce soir, nous allons vers les durs, les vrais, les tatoués, les ceusses qui jouent avec des LesPaul Gibson, et qui rigolent pas. Enfin, si, j'ai l'impression qu'ils se marrent bien, justement.

Et dire que Gov't Mule (prononcez Government Mule) a été crée comme un "sous groupe" des Allman Brothers Band en 1994...


Son leader, notre ami Warren Haynes, qui compte un certain nombre de fans parmi les lecteurs de ce blog, est un guitariste d'exception, avec un style très reconnaissable à l'écoute, et qui colle serré à un style vocal rude et graisseux, pour accompagner des lyrics somme toute recherchés.

Vous trouverez sur la Wiki (anglophone, désolé, la française est pas top, mais que fait Lefty?) la vie et l'oeuvre de ces braves gens qui ont, tiens, passé l'info d'un changement de bassiste mi-septembre. Bassiste est une place à risque chez eux, cf. la bio.

Ils ont bien évidemment un site que voici, "for further information"...

Bon, simplement, plus important est l'avis personnel; j'adore Warren Haynes, je trouve son jeu et ses compos attrayantes, et bien dans le style "southern rock" que j'aime. Il a un toucher très souple, un slide en accordage normal qui se marie bien à sa musique, et un sens du blues, ou du blues-rock, magnifique. Son amour de la LesPaul en fait un maître de la chère dame (dans tous les sens du terme), Gibson lui ayant même consacré un modèle dédicace (du coup, il est pote avec 12BB, puisque 1) il joue sur LesPaul 2) une LesPaul est FORCÉMENT sunburst...). le bémol: Warren peut devenir verbeux et se lancer dans des chorus interminables et difficiles à supporter...surtout s'il est en binôme avec Derek Trucks. On lui pardonne, allez!

Rocking Horse (lien de sécu)

Quoi, qu'est-ce qu'elle a, ma gueule?

Aujourd'hui, pour rester dans des histoires de look et se détendre un peu, j'ai décidé de vous parler d'un sujet fondamental et rarement abordé:

la tronche que fait le lead guitarist pendant son solo.


Ah, vous en trouverez des beaux, des gratinés, des rigolos, un peu tout ce que vous voulez...

J'ai donc fait un choix visuel et pifométrique, décidant de vous montrer "les yeux clos" par Eric Clapton, "cul de poule" par David Gilmour, "prof" par Steve Howe, "je me suis tordu le doigt" par Santana, "merde, moi aussi", par Robin Trower, "quelle coïncidence" par Joe Walsh, "glamour" par Steve Vai et enfin "palme d'or" par Gary Moore.

C'est parti...


sans déc', et vous, vous faites quelle tronche quand vous astiquez le manche?
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.