jeudi 9 octobre 2008

Robben Ford au Rockstore


...c'était hier.

L'ami Robben Ford s'est donc produit hier soir au Rockstore, salle montpellieraine très active, ma foi, et bien pleine pour l'occasion.


Comme souvent pour ses tournées, il a opté pour une formation en trio, avec Toss Panos à la batterie, et Travis Carlton à la basse 5 cordes; vous avez dit Carlton? parfaitement, malgré son look à la Popa Chubby, il s'agit bien du fils de Larry Carlton, qui a d'ailleurs accompagné les 2 hommes en duo, au Japon en particulier.

20h45, les lascars arrivent sur scène, et ça attaque d'emblée, "How Deep In The Blues" puis "Lateral Climb", tous 2 issus du dernier album "Truth". Waow! Ça décoiffe, le volume est élevé mais reste tolérable, Robben est serein, toujours cette allure d'échalas dont les coudes pointent sous le costard (très semblable à celui de la photo), assez classe...mais quelle assurance! Il part en live sur le premier solo, mais se récupère très vite, et puis, à partir de là, plus une faute technique. C'est un récital d'une maestria bluffante, où les impros abondent, mais où Robben sait toujours exactement où il en est: pas d'approximation ou de jonction à la louche, c'est du carré.

Pendant 1h30 rappel compris (un peu court?), il va décliner l'étendue de son feeling guitaristique, varié, bluesy-jazzy, avec une 2ème partie un peu plus "hard", en laissant 2 plages de 3-4 minutes à Travis Carlton pour des solos impressionnants, et une plage à Toss Panos pour maltraiter ses peaux avec brio...Il interptète beaucoup de morceaux de "Truth", et fait un hommage à BB King ("Riley B. King") et à Freddy King ("Canonball Shuffle", d'anthologie). Robben ne connait pas les accords simples, pour lui, être simple, c'est mettre un 9ème, et je ne vous raconte pas les 5+, les 9/7M et autres 11ème...Les phases d'impros sont légions, mais Robben sait "raison garder" et ne dérive jamais dans la verbosité. Il est habité par sa musique et la vit en permanence quand il le joue, c'est net. Chapeau bas...

Après le descriptif, le pensif, euh, non, ce que j'en pense, quoi...

J'ai découvert Robben Ford sur le blog de certains d'entre vous qui me lisez, et je m'étais fait charrier à l'époque pour ne pas connaître le garçon.

Ben, vous aviez raison, les mecs. Un grand merci à 12bb surtout, qui m'a "poussé" à aller voir le concert...parce que, pour tout vous avouer, je suis un peu ochlophobe (edit du 10/10), en tout cas, je le suis devenu avec le temps (je suis mal à l'aise dans les foules). Hier soir, scotché sur la musique et le visu de Robben Ford, je me suis dandiné pendant 1h30 au rythme des fantaisies du bonhomme, un petit sourire niais aux lèvres (je m'en suis aperçu à la fin), et du soleil dans la tête. J'ai sifflé et tapé pour le rappel (1 seul), et, anecdote, à la fin d'icelui, Robben nous a fait comprendre (en français, il le parle plutôt bien) qu'il ne reviendrait pas. J'ai gueulé "Worried Life Blues" du 3ème rang, il a souri et dit "Next time!"

Allez, les "moins". Robben joue sur sa Telecaster usée et sur sa Sakashta habituelle (rapport 1/4 pour 3/4), mais 90% du temps en micro bridge, donc son aigu, limite acide. Je préfère des sons plus middle, voire graves. Le trio est une formation que je n'apprécie guère, vous le savez, et, en particulier par rapport au CD "Truth", le manque d'accompagnement appauvrit un peu les morceaux. J'ai trouvé le set un peu court, mais je ne connais pas trop, la durée est peut-être classique (j'étais plus branché sur 2h...). Enfin, les photos étaient interdites mais baste! eh ben, pour me punir...j'ai raté Robben et Travis. Bon, alors, c'est photodunet.com, sauf pour le matos: j'ai pris les pédales et le Fender Twin Amp: micro sur le coté du HP...

Bilan? Mais, le pied, mes très chers amis, un moment que je n'oublierai pas (je vais suffisament peu aux concerts pour vous le garantir). Génial, extra, super, nickel, chouette, bien, enfin, vous voyez le topo. Pour finir, les brèves de comptoir.

"Je ne comprends pas comment il fait pour envoyer ce son avec un aussi petit ampli."
pas mal, j'ai expliqué le principe de la sono au Monsieur.

"Je connaissais pas, je sais pas, ça fait clean, les CD, ça doit être pareil, même sans le regarder, ça faisait clean, presque rigoureux."
j'ai beaucoup, beaucoup rigolé.

"Sa guitare (NB: la Tele), elle est vachement esquintée, pt1, il pourrait changer."
bien aussi, j'ai expliqué l'interêt des vieilles guitares (sauf les Aria...) au Monsieur.

(Ah oui, que je vous dise: je dois avoir une tête de prof, ou un air sympa quand je souris bêtement, les gens ont tendance à me demander des trucs...). Bon, allez, je me tais, je parle trop.

le lien sur Lateral Climb, la vidéo ne peut être intégrée. Vous y voyez la formation d'hier soir, pile poil...

edit du 10/10: le concert initialement prévu à Toulouse (Ramonville) le 4/11 est annulé, hélas François.

edit 2 du 10/10: le concert du New Morning à Paris est censé avoir donné lieu au tournage du DVD de la tournée 2008. (source site de Robben Ford.)

24 commentaires:

jeanmimi a dit…

C'est vrai qu'à l'époque des appareils photos numériques interdire les photos c'est nul !

Je me souviens qu'à un concert de Véronique Sanson le vigile qui regardait la foule a pris l'appareil d'une gentille demoiselle pour aller le vider. Remarque que pendant ce temps je m'en suis donné à coeur joie.

Lefty a dit…

@ jeanmimi

ouais, c'est ce qu'a dit mon voisin quand ils ont annoncé l'interdiction (sans conviction, d'évidence).
quelques minutes après, j'ai senti un chatouillis sur mon oreille gauche: c'était un gus avec un reflex et petit téléobjectif qui a matraqué pendant un moment, mais je pense que ce devait être un officiel.
ne voulant pas chercher les ennuis, je me suis tenu à carreau, juste fait 2 photos sans flash (flou de bouger), puis les 2 du matos, mais ça, on pouvait.
interdire les photos d'un artiste en concert, c'est idiot; la seule interdiction qui vaille, c'est celle des flashes: pour m'être trouvé en situation d'être photographié par une foule avec des flashes (eh non, c'était pendant une démo de jujitsu), c'est TRES perturbant.

Jipes a dit…

PAs de doute Robben sur scène ca le fait à chaque fois et puis 1h30 c'est plutôt dans la bonne moyenne parce que souvent c'est 1h15 maintenant

Si tu aimes le côté Jazz rock très ouvert je te conseille Jinx avec Robben Ford Jimmy Aslip et le fantastique Vinnie Colaiuta: Un disque superbe !

Lefty a dit…

@ Jipes

à écouter, je sens que je vais compléter mes connaissances sur Robben...

12Bb a dit…

Yes ! Super, mais je ne me trompais pas vraiment en te recommandant (cousteau) d'aller voir Robben. J'en ai l'eau à la bouche et la prochaine fois c'est moi !

Bonne idée que ta peur du public qui nous permet de revenir en premier quand les personnes chercheront le mot oclophobe terme que je ne connaissais pas !

http://www.google.com/search?client=safari&rls=fr&q=oclophobe&ie=UTF-8&oe=UTF-8

Lefty a dit…

@ 12bb

encore merci, ta "poussée" fut décisive (j'avais mis peur des foules entre parenthèse, pour ne pas faire trop pédago)
ça me gêne un peu aujourd'hui, et dire que j'ai participé à des, euh, rassemblements et été supporter de rugby, en rentrant dans des stades bourrés à craquer...
ça ne me le faisait pas, à l'époque.

sinon, pour se concentrer sur l'essentiel, Robben Ford, c'est de la balle. grosse intensité, grosse technique, excellent groove...et le fils Carlton, je te dis pas!

12BB a dit…

Je reviens juste de YouTube sur le latéral Climb. Il y avait bien longtemps que j'avais pas vu le Robben dans une forme pareil. Avec des lunettes maintenant, moi aussi, on a au moins ça en commun !
Si tu as vu cette qualité en concert ça devait être de la bombe en direct.
La version d'Indianola est stupéfiante de régularité, d'invention et de subtilité. Ce mec est vraiment bon, un maître absolu de la guitare.

Lefty a dit…

@ 12BB

j'oserais pas dire que les morceaux sont des copies, mais presque.
il arrive sur scène, ouane tou fri et baboum ça démarre, avec une qualité de son, et un souci permanent de l'artiste de gérer cette qualité et de la maîtriser, il arrête pas de jouer avec ses pédales, ses potards, des fois il fait la moue, appuie sur un bouton, et puis il ferme les yeux et il s'agite sur la scène;
c'est TRES impressionnant, j'avoue que j'ai pris ça aussi comme une masterclass (LoL), en regardant de mes 2 yeux binoclés pour la circonstances (par contre, RF ne l'était pas) et en écoutant de mes 2 oreilles et de mes tripes, car la sensation descendait profond.
honnêtement, je me suis vraiment bardé, j'en redemande!

sylvain a dit…

Bon ben, Lefty a l'air content.
Sans surprise avec du Robben Ford, je t'avais prévenu.
Pour ce qui est de la foule, c'est pas trop ma tasse de thé non plus.
Mais je suis beaucoup allé à des concerts et je continue d'y aller régulièrement (même un bon groupe de caf Conc dans un resto), parce le live, y a que ça de vrai, surtout pour les musiques 'vivantes' que l'on aime.

Lefty a dit…

@ Sylvain

c'est vrai que tu m'avais aussi "conseillé" le Robben, à raison.
j'ai effectivement retrouvé cette sensation du "live", le vrai, celui où il se passe des choses incomparablement différentes d'une vidéo, plus "froide".
surtout quand l'artiste improvise beaucoup, évidemment!

Adrien a dit…

Bravo pour l'article, j'étais moi aussi au concert et j'ai eu la très grande chance d'assister à la master class qu'il a tenu le matin du concert au JAM, j'ai d'ailleurs étais surpris de constater qu'il y avait très peu de monde(en partie dû à un manque d'information de la part des Internationales de la Guitare). En tout cas c'était vraiment inoubliable, un très grand artiste qui nous a d'ailleurs gratifié de quelques notes au piano, de beaucoup de sagesse et bien sûr de plan Blues-Jazz avec un feeling, un phrasé et un touché à couper le souffle.

Lefty a dit…

@ Adrien

bonjour et bienvenue.

quant à la masterclass (la vraie), eh ben, je n'étais pas au courant...

je n'ai été prévenu du concert qu'au dernier moment, c'est de ma faute, j'avais mal regardé le programme des Internationales de la Guitare, et Robben avait échappé à mon regard, moins acéré qu'avant^^.

dans l'ensemble, tout de même, je trouve que ce concert par exemple a été peu "médiatisé" et promu dans la région, il est bien certain que j'aurais relayé sur le blog si je l'avais su plus tôt.

heureux homme, tu as pu assister à sa leçon!!
(perso, j'ai peur que ses techniques ne me dépassent de beaucoup...)

merci de ton comment, n'hésite pas à récidiver!

Aeux a dit…

Tu as bien de la chance d'avoir assisté à un tel concert, je ne pense pas qu'un tel artiste puisse être programmé près de chez moi.
Pour beaucoup de fans de blues Robben Ford est considéré comme l'un des meilleurs actuellement, ça technique et son phrasé étant souvent considérés comme un référence.
La cerise sur le gâteau était bien entendu d'assister à sa masterclass, bien heureux Adrien .

Lefty a dit…

@ Aeux

...tu l'as dit.

franchement, l'information concernant la venue de Robben Ford à Montpellier a été très foireuse, il me semble qu'il faudrait en parler un peu plus, comme tu le dis, c'est pas tous les jours et c'est pas partout: le concert le plus près de chez toi, à Toulouse le 4/11 normalement, a été annulé...

PierreL a dit…

Salut à tous.
J'ai trouvé ce blog un peu par hasard en cherchant des feedback sur le concert de Montpellier.
J'étais également à la master class le matin, l'organisation laissait vraiment à désirer mais ce fut néanmoins un moment très agréable. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il reste accessible.
Quant au concert, je ne l'avais pas vu depuis 12 ans, et j'ai encore une fois pris mon pied :)
En ce qui concerne les photos, il craint énormément les flashs, et du coup préfère éviter carrément les photos. Je pense aussi qu'il veut éviter les gens qui filment avec les appareils photos, et postent ensuite sur le web.
Enfin bref, en fan irrémédiable de Robben, je suis bien content d'avoir trouvé ce blog. Merci pour les photos de matos d'ailleurs (et oui je suis aussi guitariste...)
Un petit mot pou Adrien si par hasard il me lit : tu ne connaitrais pas la personne qui a enregistré la master class par hasard ?

Lefty a dit…

@ Pierrel

...encore un commentaire qui me fait râler d'autant plus du manque d'info...

j'aurais bien aimé assister à la masterclass, et en plus, j'aurais pu!!

crotte.

pour les photos, comme je le disais plus haut pour en avoir été "victime", les flashes sont très handicapant, surtout si tu veux te concentrer ou si tu focalises ton regard, mes photos sans flash sont loupées parce que j'ai un matos...du Dimanche.

en ce qui concerne le matos, justement, il y a quelques renseignements sur la wiki anglophone (par contre, je traduirai l'article dès que possible, la wiki française est inexistante).

outre le Fender Twin Amp qu'il affectionne, j'ai repéré une "Cry Baby", il est censé utiliser une Hermida Zenbox Overdrive (juste à gauche). je ne reconnais pas la pédale d'extrême gauche (Boss, manifestement); a droite, une pédale de volume?

si tu as plus de renseignements, n'hésite pas à me les communiquer, tu es le bienvenu sur ce petit blog.

François a dit…

Grâce à toi qui nous a mis l'eau à la bouche j'irais prendre en photo avec flash la salle du Havana Café (Toulouse)...vide. Concert annulé.
Gnêêê
Merci pour le reportage en tout cas

Lefty a dit…

@ François

bon peuple de France, consolez vous!

Robben Ford sera resté assez peu chez nous (4 concerts, si je compte bien), mais le premier d'entre eux, au New Morning, à Paris, est censé avoir été le lieu de tournage du DVD live de la tournée de Robben Ford 2008.

Donc, galettes à suivre du maître du jazz-blues (informations issues du site de M. Ford, je me suis abonné a sa newsletter, je vous tiendrai donc au courant)

Allez, tu vois Patwon, Lefty est toujours là pour te soulager dans les coups durs^^

Sarssipius a dit…

Roh zut... J'ai raté le concert de Robben Ford... Je l'avais vu l'an dernier lors d'une date du New Morning où il partageait l'affiche avec Larry Carlton et c'était énorme... Sympathique compte-rendu... Manque plus que le son...

Lefty a dit…

@ sarssipius

ave, et bienvenue sur le blog d'un des gratooliques gauchers (l'autre, c'est le patwon, mais il faut pas l'ébruiter).

effectivement, Ford + Carlton père, je vote pour...

il te restera le probable futur DVD du New Morning pour te consoler...

PierreL a dit…

@lefty : il a affectivement une Cry Baby en wha (une Crybaby 535QC je crois), une pédale de volume, et la Zendrive (j'en ai eu deux, excellente pédale, vraiment).
Le TC 2290 dans le rack, avec un Dumbleator (une boucle d'effet pour son ampli Dumble Overdrive Special, qui est partie intégrante du son Robben Ford).
Je ne sais pas trop à quoi lui sert le Twin : sons clairs, sons crunchs ? D'habitude c'est soit le Dumble seul, soit de Twin quand il ne peut pas emporter le Dumble, avec la Zendrive dans ce cas.
Mais là y avait les deux, alors bon...

Adrien a dit…

@ Pierrel
Non j'ai moi aussi oublié de demander l'adresse mail des personnes qui ont enregistré la masterclass. Pour ma part j'ai seulement pu enregistrer quelques passages sur un dictaphone bon marché que j'avais dégoté en hâte la veille.

Adrien a dit…

Concernant le manque d'organisation et d'information c'est surtout dû au fait que les programmes des Internationales a été très tôt et qu'ils avaient programmé la masterclass à l'Opéra de la Comédie.
Un des responsables du festival m'a dit que Robben Ford n'était même pas au courant qu'il devait tenir une masterclass le matin du concert (?!), c'est pourquoi il a dans un premier temps annulé par peur d'avoir une journée trop chargé avant de finalement diviser le temps de la masterclass en deux et de la tenir au JAM dans un presque secret :-)
(Même les élèves du JAM, pour qui la masterclass était gratuite, n'ont pas été prévenu. J'étais en effet le seul élève du JAM à être présent).

Lefty a dit…

@ Pierrel

effectivement,j'ai focalisé sur le Twin pour avoir lu qu'il utilisait des Fender en tournée, alors, qu'il travaille normalement sur Dumble.
les 2 semblaient bien être là...hypothèse bête: 1 pour la Tele, 1 pour la Sakashta (ça m'étonnerait)
sinon, merci pour cette revue du matos de l'artiste, il est vrai que son son (désolé) est tellement particulier et travaillé qu'on se pose des questions sur son élaboration

@ Adrien

mmouais....ça fait pas trop organisationné, mais bon, trop tard!
bien dommage, quand on voit que les masterclass aux USA sont "sold out" plusieurs mois à l'avance...

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.