dimanche 22 juin 2008

Nîmes by Night...

...ou un 21 Juin comme un autre.

Ouf, les gens ont été coopératifs, ils m'ont permis de sortir du boulot vers 19h30, j'ai le temps de rentrer at home, de me doucher (encore 28°C à cette heure-là), de me changer. Ma poule rentre au bercail, on prend un dîner rapide, on se prépare et direction Nîmes vers 21h30, pour déambuler dans les rues au hasard de la Fête de le Musique 2008.

C'est sûr, à cette heure-là, j'ai loupé plein de choses, mais bon, il en reste à passer, j'ai potassé le programme sur le Midi-Libre du jour, bien détaillé, et c'est parti. Evidemment, j'ai oublié mon appareil photo...

Premier arrêt, Esplanade Charles de Gaulle, près des Arènes, un trio Rock "peinard", plutôt Indie; comme d'hab', mes oreilles sont à l'écoute pendant que mes yeux regardent la ES335 du guitariste, qui place une note à la minute avec un son de synthé, ça va bien avec sa musique, mal avec ma tête, mais, bon dieu, que ce groupe est carré, y'a rien qui dépasse...bon, on est sur la scène FNAC, qui a essayé de se déchirer. Hélas, je ne saurai pas le nom du groupe, dommage pour le post, mais je ne comptais pas acheter leur éventuel CD...

On a loupé sur la même scène Arman Meliès, la grosse affiche de la journée, passé bien plus tôt.

On se dirige tranquilement vers la Maison Carrée, la plus grosse scène de la ville dans un cadre normalement superbe, hélas très perturbé par les travaux qui défigurent la bâtisse depuis...des mois. On tombe sur PASS, rock français qui crache, qui gueule et qui saute. Bel enthousiasme, ça déchire, les mecs sont en plein dedans...fin de concert avec le batteur qui jette (presque) tous ses vêtements dans la foule, ses baguettes, sa batterie (non, j'déconne).

Dirigeons nous vers la Place de La Calade (du caillou, donc), pour assister au set d'un combo (hélas anonyme...) guitare (superbe LesPaul Custom)-basse-drums-sax. Bon problème évident de sono, je gueule un coup, ma foi, ça doit réveiller le Sono-Man, du coup, il monte la guitare et le sax' et baisse la batterie, on y comprend enfin quelque chose. Ça oscille entre le blues-rock et le jazz, le guitariste fait assez plaisir à entendre, mais, instrumentaux purs, un peu lassant.

Place Révo(lution)? C'est trop loin...et puis, la prog' annonce métal suivi de métal et métal pour finir...on renonce, et on va faire un arrêt assez court Place de l'Horloge, pour écouter IN BLOOM, des jeunes déchaînés qu'on avait déjà vu l'an dernier, ça crache épais, ach, nein, c'est pas pour moi. Mais de l'énergie, ils sont branchés sur du triphasé!..

En continuant par la Place Bellecroix, CHAMMY, groupe de hip-hop qui envoie bien dans sa spécialité, ils ont le feu sacré, ils ont le public, yo man, ça le fait.

Ensuite, on erre un peu sur le Boulevard Courbet, presque plus rien, ah, tiens, un combo féminin devant le O'Flaherty, 5 filles d'une vingtaine damnée, funk rock très sympa, l'ambiance fait penser aux "Raining Jane" croisées avec Ana Popovic, mais bon, voix impec', quelques problèmes de tempo pour la guitare, dommage.

En passant près de la Place St Charles, lieu habituel du métal, on trouve...Lo Balèti Tambornesca, création musicale occitane. Rigolo. Rue du Grand Couvent, on danse le Tango.

Bon, on évite les jardins de l'Imperator et Sandra Nkake, trop select pour moi...

Bon, il se fait tard, 23h30, on a marché, et pas qu'un peu, on se dirige vers l'Esplanade, un petit dernier, mais non des moindres: PARIS, groupe français avec Nicolas Ker, de Poni Hoax. On sent bien qu'il existe une qualité intrinsèques des participants, mais je ne supporte pas ce genre de musique...

Et le blues, me direz vous? Juste vu un groupe de "vieux" (hîn, hîn) devant un bar, jouant un blues assez roots, guitares superbes (Telecaster et ES335), pas mal, mais sans plus...Des regrets à avoir? Certes. Next year? Mmmm...

Bon, ben, retour au bercail, finalement, une ballade en ville un soir où il fait enfin beau. Et du monde, beaucoup de monde...

Mais toujours pas de Pete Doherty...

2 commentaires:

Sobe a dit…

Super article !

J'ai l'impression que la fête de la musique à Nîmes commence à repartir comparé à il y a quelques années.

Juste étonné du choix du Flaherty's qui propose en semaine (à l'année) des choses plus tournées vers le rock, folk celtique et country...

Prochain rapport pour "Horas Latinas" ?

Lefty a dit…

------------------------------Sobe

hélas, Horas Latinas n'existe plus depuis 5 ans environ...

sinon, le O'Flaherty's, ils ont fait un choix différent de leur prog' classique, mais, finalement, c'était un des bars où il y avait le plus de monde, et où ça remuait, ça gueulait, pasque les fifilles remuaient bien le public. Sympa (mais, je persiste, guitariste "un peu tendre", qui a fait mancher le combo à chaque final...)

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.