vendredi 16 mai 2008

Marche Funèbre

...En verité, je vous le dis, mais, en fait, je ne parle qu'à moi-même.

Depuis 4 ou 5 jours maintenant, plus personne ne vient sur mon blog, victime que je suis de cet ostracisme latent qui couve chez les "gens normaux", qui ne sont pas comme nous, les "gens bons", ou plutôt les "gens bien", nous dont la personnalité est gérée par l'hemisphère cérébral droit, et qui sommes donc invertis. Gauchers, en tout cas. C'est pas le pied.

Google Analytics est formel: 0 visites, 0 visiteurs, pas un troquet, pas une mobylette, rien!
La zone. Bizarre, parce que des commentaires arrivent à se frayer un chemin jusqu'à ce blog maudit, mais, c'est là l'oeuvre satanique des messagers virtuels de l'ether.

Alors Lefty fait passer sa guitare sur son dos, enfonce son chapeau sur ses yeux et part droit vers le soleil couchant, donc, vers le nord-est, car aujourd'hui, en plus, il pleut.


Pancho & Lefty (le lien si ça marche pas)



Willie Nelson Bob Dylan

6 commentaires:

12barblues a dit…

Mais non, mais tu post comme Lucky Luke, plus vite que je n'ai le temps de lire, de réfléchir à un commentaire. J'ai pu 20 ans mon gars. Mais ce soir j'ai un peu de temps. Et puis il y a les autres blog des grattoliques, ça prend du temps, et puis la vaisselle, elle se fait pas tout seul ma poule !
Tiens moi j'ai pas réussi à plaquer un accord depuis lundi dernier arghh

Lefty a dit…

non, en fait, je veux dire qu'Analytics ne marche pas du tout....

12barblues a dit…

Ah triste nouvelle ! Moi je regarde même pas. Comment ça marche le machin ?

Sobe a dit…

Caliméro's Style...

Si on te crève les yeux, est-ce que tu t'imagines que le Soleil est mort ?

Bon, ben voilà...

Vérifie ton insertion du code d'analytics dans ton blogounet et pis voilà...
(Peut-être l'as tu virés accidentellement en changeant ton design ?)

francois a dit…

je me disais aussi, passer de 400000 visites/jour à 0 - Google t'en veux, tu présente un danger pour eux, c'est certain, ils t'on blacklisté

Lefty a dit…

bande de pingouins!

j'y ai pensé à la disparition du code, mais c'est trop la galère et fatigué je suis.

demain peut-être.

enfin, ce soir, plus exactement.

p.t1n, je suis en décalage...

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.