mardi 6 mai 2008

Yes, sir...

...et Mr Steve Howe

Un grand bonhomme de la guitare, surtout connu pour avoir été le guitariste attitré de Yes, l'un des phares de la guitare "progressive music" des 70's.

Adepte des hollow bodies, des 12 cordes et maestro de la 6 cordes, il a déroulé sa silhouette degingandée sur les scènes du monde.

J'ai choisi de bloguer 2 morceaux acoustiques, d'abord, parce que c'est mon blog, et puis parce qu'ils présentent tous les 2 une particularité.





"Mood For A Day", tout d'abord, morceau d'inspiration hispanique de l'album "Fragile", où chaque artiste de Yes y était allé de sa petite compo. Celle-ci était la contribution de Steve Howe. J'ai appris à jouer ce truc de malade, et, s'il vous paraît souffrir d'hémorroïdes en le jouant, pour une fois, détrompez vous, c'est très dur et ça fait mal au mains, comme le dirait Sanseverino...





The Clap, ensuite, parce que cet un morceau de picking qu'il a toujours joué sur scène, depuis les début de Yes jusqu'à nos jours. Oui, je vous confirme qu'il s'agit bien de la même personne, simplement, il a laissé trop longtemps sa tête dans le four à micro-ondes...

Ces 2 jolies pièces qui se démarquent de sa production globale plutôt électrique.
Ça vous rappelle des souvenirs?

4 commentaires:

francois a dit…

comment ça 0 commentaires ?

J'ai decouvert Yes avec Close to the Edge et surtout "Tales from Topographic Oceans", une de mes plus grande emotion musicale (mais il y en a bien eu d'autres)- J'execre les albums solo de steve howe mais c'etait vraiment le son de Yes - Vu en concert bien longtemps apres mais sans lui (Trevor Rabin à la guitare) et le retour de Tony Kaye. Si vous cherchez ce concert 90125, je l'ai en format .avi enfin bon. je dit ça comme ça a tout hasard - suffit de m'ecrire.

Quand a Mood For a Day, je crois bien que j'ai essayé d'attaquer l'apprentissage de ce splendid morcif une vingtaine de fois, probablement à chaque fois que j'avais une minette à impressionner...

Lefty a dit…

naaaan, t'avais besoin ce ça?

Howe était le pivot de Yes (avec la voix d'Anderson, quand même)
Avec Rabin, pas le même son, on le sentait plus producteur, ce qu'il est devenu.
Sinon, Tales, Fragile, Close to the Edge...
que de bons souvenirs.

12barblues a dit…

Ah Yes, toute une époque. Je ne connaissais pas le morceau The Clap. Bel exercice de flat picking.

Lefty a dit…

c'est rigolo, parce que Howe le jouait toujours sur scène, et depuis les débuts de Yes

http://fr.youtube.com/watch?v=YgmYNi5Nnsk

témoin le même morceau joué en 1976, je reconfirme, c'est le même guitariste, avant son hydrocéphalie dépilante (tiens, encore une pathojolie de guitareux, ça.)

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.